Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-06-16
Pratique médicale

Tags:
Nouvelles recommandations sur la prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome basocellulaire de l’adulte. - Pratique médicale
Nouvelles recommandations sur la prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome basocellulaire de l’adulte.

L'Anaes émet de nouvelles recommandations sur la prise en charge du carcinome basocellulaire (CBC). L'objectif est d'adapter la prise en charge au pronostic de la tumeur. Une simplification de la classification clinique et histologique est proposée. Trois groupes pronostiques sont décrits. Les différents traitements sont évalués. Ces recommandations ont été élaborées à la demande de la Société française de dermatologie.

Publicité

Classification

Ces recommandations distinguent 3 sous-types cliniques principaux (nodulaire, superficiel et sclérodermiforme) et 4 sous-types histologiques principaux (nodulaire, superficiel, infiltrant et sclérodermiforme).

Pronostic

La prise en charge doit être adaptée au pronostic de la tumeur. Ce dernier dépend de facteurs cliniques (localisation, taille, formes mal limitées ou sclérodermiformes, récidives) et de facteurs histologiques (sous-types sclérodermiforme et infiltrant, forme métatypique). Dans un objectif d'aide à la décision, ces recommandations distinguent trois groupes pronostiques : mauvais pronostic, bon pronostic et pronostic intermédiaire.

Traitement

La chirurgie reste le traitement de référence en première intention. Les marges doivent être adaptées au pronostic : 3 à 4 mm pour les tumeurs de bon pronostic, 4 mm minimum pour les tumeurs de pronostic intermédiaire et 5 à 10 mm pour les tumeurs de mauvais pronostic. Pour certaines tumeurs de mauvais pronostic, un examen extemporané ou une chirurgie en deux temps peuvent être pratiqués. La chirurgie micrographique de Mohs a démontré son efficacité dans ce type d'indication ce qui pourrait justifier son développement en France. Dans le cas d'une exérèse incomplète, une reprise thérapeutique immédiate est conseillée.

La radiothérapie et la cryochirurgie sont des traitements de deuxième intention lorsque la chirurgie ne peut être réalisée. Ces deux techniques présentent des indications spécifiques.

Ces recommandations proposent un compte rendu d'anatomo-pathologie standardisé.

Article écrit le 2004-06-16 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus