Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-02-04
Pratique médicale

Tags:
De nouvelles recommandations sur la prise en charge de l’incontinence urinaire de la femme en médecine générale - Pratique médicale
De nouvelles recommandations sur la prise en charge de l’incontinence urinaire de la femme en médecine générale

L'Anaes a élaboré, à la demande de la Direction générale de la santé, des recommandations destinées à actualiser, en partie, celles publiées en 1995 par l'Andem concernant l'incontinence urinaire. Ces recommandations portent sur la prise en charge, en médecine générale, de l'incontinence urinaire de la femme de plus de 15 ans, non enceinte, à l'exclusion des incontinences urinaires dues à des affections neurologiques et de l'énurésie.

Publicité

L'incontinence urinaire est définie par toute fuite involontaire d'urine dont se plaint la patiente. Entre 10 % et 53 % des femmes (selon l'âge et le type d'incontinence urinaire) sont touchés. L'incontinence urinaire altère la qualité de vie des femmes qui s'en plaignent. Pourtant, peu de patientes consultent, principalement par ignorance de l'existence d'une prise en charge possible et parce que le sujet reste tabou. C'est pourquoi, l'Anaes recommande d'abord de rechercher activement l'incontinence urinaire chez toute femme consultant en médecine générale.

Facteurs de risque

Les principaux facteurs de risque de l'incontinence urinaire chez la femme sont :

- l'âge ;

- un/des antécédents de grossesse (en particulier 3 ou plus), d'accouchement par voie vaginale, de traumatisme gynéco-obstétrical, de chirurgie pelvienne ou abdominale ;

- l'obésité ;

- l'activité physique intensive ;

- l'énurésie dans l'enfance*

Plusieurs types d'incontinences urinaires

- L'incontinence urinaire prend essentiellement trois formes symptomatiques chez la femme :

- L'incontinence urinaire d'effort (fuite involontaire d'urine non précédée du besoin d'uriner survenant à l'occasion d'un effort) ;

- L'incontinence urinaire par impériosité (fuite involontaire d'urine précédée d'un besoin urgent et irrépressible d'uriner) ;

- L'incontinence urinaire mixte (combinaison des deux types précédents).

- Il est important de distinguer ces trois formes qui orientent le type de prise en charge.

Traitement initial en médecine générale

En fonction du type d'incontinence urinaire et de la gêne occasionnée, différents traitements peuvent être proposés en première intention :

- Une rééducation périnéo-sphinctérienne, isolée ou associée à des traitements comportementaux ;

- Un traitement pharmacologique par anticholinergique

Article écrit le 2004-02-04 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus