Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-12-19
Pratique médicale

Tags:
De nouvelles recommandations sur les critères d’éligiblité des patients à une chimiothérapie anticancéreuse à domicile - Pratique médicale
De nouvelles recommandations sur les critères d’éligiblité des patients à une chimiothérapie anticancéreuse à domicile

L'Anaes émet de nouvelles recommandations qui ont pour objectif de proposer des critères d'éligibilité des patients pour le déroulement des chimiothérapies anticancéreuses à domicile dans des conditions de sécurité et de qualité comparables à celles de l'hospitalisation conventionnelle. Elaborées à la demande de la Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (DHOS), ces recommandations répondent à l'une des 70 mesures du plan Cancer annoncées le 24 mars 2003 : « définir les règles de la chimiothérapie à domicile et plus généralement des soins à domicile, assurant la qualité et la sécurité des soins ».

Publicité

Un consensus formalisé de professionnels
Compte tenu de la faiblesse et de la rareté des preuves scientifiques établies dans le domaine, l'ensemble des recommandations a été établi sur la base d'accords professionnels à l'aide d'une méthode originale permettant d'obtenir et de formaliser les consensus professionnels. Une partie des recommandations élaborées, notamment au niveau organisationnel, ont essentiellement valeur de propositions et visent à permettre la mise en œuvre, le suivi global et l'analyse des procédures de prise en charge à domicile.

Une définition des critères d'éligibilité selon trois axes
Les groupes de travail réunis par l'Anaes se sont attachés à définir les « critères d'éligibilité des patients » en abordant successivement :


- la typologie des chimiothérapies anticancéreuses réalisables à domicile dans des conditions de sécurité et de qualité comparables à celles de l'hospitalisation conventionnelle. Cette partie aborde notamment le contexte réglementaire et les critères liés à la manipulation des médicaments anticancéreux et à leur tolérance ;

- l'évaluation du patient dans le cadre d'un projet thérapeutique établi en cohérence avec le projet de vie du patient et ses préférences. Chacun des critères évoqués ne doit pas en effet être considéré isolément, mais en fonction d'un ensemble de critères thérapeutiques, médicaux, psychologiques, sociaux, environnementaux et organisationnels ;

- la mise en œuvre à domicile de la chimiothérapie anticancéreuse et la surveillance post-chimiothérapie. Ces critères touchent notamment à la continuité et à la permanence des soins, au partage et à la circulation de l'information et à la surveillance du patient tant au niveau des effets indésirables du traitement qu'aux complications liées à la voie d'administration (notamment voie veineuse centrale).

Article écrit le 2003-12-19 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus