Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-12-02
Pratique médicale

Tags:
L’Anaes évalue les systèmes d’alarme dans le traitement de l’énurésie nocturne primaire monosymptomatique - Pratique médicale
L’Anaes évalue les systèmes d’alarme dans le traitement de l’énurésie nocturne primaire monosymptomatique

L'Anaes a élaboré, à la demande de la Société de néphrologie pédiatrique, une évaluation technologique et économique concernant l'utilisation des systèmes d'alarme dans le traitement de l'énurésie nocturne primaire monosymptomatique de l'enfant en comparaison du traitement par desmopressine.

Publicité

L'énurésie nocturne (EN) est la perte involontaire d'urines, à un âge où un enfant est habituellement « sec », en l'absence de cause organique. L'EN est dite « isolée » (ou « monosymptomatique ») lorsqu'elle n'est associée à aucun autre trouble. L'EN isolée est un symptôme qui témoigne d'une immaturité du contrôle mictionnel. L'énurésie primaire en est la forme la plus fréquente (l'enfant n'a jamais été « sec »). Sa fréquence est de 4 à 8 % des enfants âgés de 7 à 8 ans.

Le traitement de l'EN n'est pas systématique. En effet, la majorité des troubles s'atténue avec le temps. Mais l'EN peut avoir un impact psychologique, familial et social qui justifie dans certains cas son traitement. Lorsqu'un traitement de l'énurésie nocturne primaire monosymptomatique (ENPM) est jugé nécessaire, deux thérapeutiques peuvent donc être utilisées : la desmopressine et les alarmes anti-énurésie. La desmopressine est un analogue structural de l'hormone antidiurétique (ADH). Elle diminue la production nocturne d'urine lorsqu'elle est administrée le soir. Les systèmes d'alarme (ou moniteurs d'énurésie) reposent sur la conduction électrique de l'urine. Ils sont activés par les mictions inappropriées. Ils émettent un signal qui doit être interrompu par l'enfant lui-même. Ils sont fondés sur l'anticipation et la prise de conscience du besoin (conditionnement).

Cette évaluation menée à partir de l'analyse critique de la littérature et de l'avis des membres du groupe de travail met en exergue les points suivants :

Aspects cliniques

- L'efficacité des alarmes anti-énurésie paraît supérieure à celle de la desmopressine dans le traitement à long terme de l'énurésie primaire monosymptomatique.
A court terme, l'action de la desmopressine serait plus rapide que celle des alarmes.

- Le succès thérapeutique initial obtenu avec les alarmes pourrait être majoré par un traitement combiné avec la desmopressine. L'intérêt de l'association alarme + ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-12-02 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus