Publicité
Accueil > Pratique médicale > Télémédecine
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-11-27
Pratique médicale

Tags:
L’Anaes et la DHOS recensent les facteurs contribuant au développement de la téléimagerie médicale - Pratique médicale
L’Anaes et la DHOS recensent les facteurs contribuant au développement de la téléimagerie médicale

L'Anaes et la Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (DHOS) viennent de recenser les facteurs techniques, organisationnels et humains, économiques et juridiques qui contribuent à faire de de la téléimagerie médicale (appliquée aux domaines de la radiologie, incluant la neuroradiologie et de l'échographie obstétricale), une technologie pérenne, particulièrement adaptée pour améliorer la gestion des urgences.

Publicité

La téléimagerie, partie intégrante de la télémédecine, se caractérise par la transmission d'images entre deux sites distants dans un but d'interprétation et de consultation. L'étude a été focalisée sur l'imagerie médicale définie incluant la radiologie (incluant la neuroradiologie) et l'échographie obstétricale, excluant les images d'anatomopathologie et d'endoscopie. Sa faisabilité a été démontrée dans le domaine des urgences neurorchirurgicales et de l'échographie obstétricale. Le développement des technologies de l'information et l'évolution des modes d'exercice de la médecine devraient conduire à son déploiement sur l'ensemble du territoire et ainsi favoriser l'équité dans l'accès aux soins.

Ce rapport d'étape, mené à partir de l'analyse de la littérature scientifique et complété d'une enquête de terrain, fait ressortir les points clés suivants : La téléimagerie médicale est particulièrement adaptée à la téléconsultation dans des situations d'urgences neurochirurgicales, traumatologiques et chirurgicales, et répond également à des besoins de télédiagnostic et de télé-expertise. Ses applications pourront être élargies dans le cadre d'une standardisation des pratiques.

Cette technologie doit être sécurisée dans un cadre ergonomique et devra s'adapter aux nouveaux outils (appareils numériques, internet, stations de lecture). Les critères de qualité de l'image doivent être définis. Par ailleurs le système de téléimagerie médicale doit être sécurisé et impérativement répondre à la norme DICOM.

Les aspects humains (qualité des relations humaines, motivation et disponibilité des acteurs) et organisationnels sont des facteurs clés du succès.

Des bénéfices économiques potentiels ont été identifiés. L'identification des structures de financement et la reconnaissance de l'activité par une codification constitueront des facteurs de déploiement de la technologie.

La téléimagerie médicale a un impact majeur sur l'organisation des soins et l'aménagement du territoire. Le groupe d'experts préconise que les autorités sanitaires régionales soient plus impliquées dans les différentes étapes du projet (décisions initiales d'investissement, mise en place, suivi et évaluation).

Le respect ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-11-27 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus