Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-10-17
Pratique médicale

Tags:
L'intoxication par le plomb de l'enfant et de la femme enceinte - Prévention et prise en charge médico-sociale - Pratique médicale
L'intoxication par le plomb de l'enfant et de la femme enceinte - Prévention et prise en charge médico-sociale

L'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé, la Société française de pédiatrie et la Société française de santé publique organisent, à la demande de la Direction générale de la santé (DGS) une conférence de consensus sur : L'INTOXICATION PAR LE PLOMB DE L'ENFANT ET DE LA FEMME ENCEINTE - PRÉVENTION ET PRISE EN CHARGE MÉDICO-SOCIALE -

Publicité

Une origine environnementale

Problème de santé publique, l'intoxication par le plomb (saturnisme) a plusieurs sources, essentiellement d'origine environnementale : habitat ancien non réhabilité (présence de peintures anciennes au plomb), canalisations en plomb, retombées atmosphériques (usage d'essence plombée) et sites industriels pollués. Le plomb pénètre dans l'organisme par voie digestive (écailles de peinture, aliments, eau de boisson) et respiratoire (poussières). Il se diffuse rapidement vers plusieurs organes dont le cerveau et les os. Il peut y être stocké pendant de nombreuses années pour ensuite être relargué régulièrement dans le sang du fait du remodelage osseux physiologique.

Des conséquences redoutables

Le plomb interfère avec différentes fonctions du métabolisme cellulaire, en particulier au niveau des cellules nerveuses. Chez l'enfant, l'intoxication par le plomb s'accompagne de troubles du développement psychomoteur et intellectuel (diminution du QI), mais aussi de troubles du comportement. Chez l'adulte, la toxicité s'exerce principalement sur le système nerveux central (diminution des performances) et périphérique (polynévrite), les reins (insuffisance rénale), le sang (anémie) et le système cardio-vasculiare (hypertension artérielle). Chez la femme enceinte, l'exposition à de fortes doses de plomb peut entrainer un retard de croissance du fœtus, un avortement ou une mort fœtale.

La nécéssité d'établir un consensus de prise en charge

Malgré les programmes nationaux de prévention, le dépistage du saturnisme est insuffisant. Des questions restent en suspens concernant les modalités de ce dépistage, la prise en charge et le suivi tant des enfants exposés ou intoxiqués que des femmes enceintes.

Aussi, il apparaît opportun d'organiser une conférence de consensus pour :

- Identifier quels sont les enfants à dépister ;

- Définir les conditions et les modalités de prise en charge ;

- Établir les modalités de suivi des enfants exposés ou intoxiqués ;

- Préciser quels sont les risques encourus par la femme enceinte et ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-10-17 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus