Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-05-12
Pratique médicale

Tags:
Une évaluation de l'Anaes propose de nouvelles modalités de dépistage du diabète de type 2 - Pratique médicale
Une évaluation de l'Anaes propose de nouvelles modalités de dépistage du diabète de type 2

L'ANAES publie à l'adresse de tous les professionnels de santé impliqués dans le dépistage du diabète une évaluation technologique et économique sur l'«Intérêt du dépistage du diabète de type 2». Elaborée à la demande de la Direction Générale de la Santé et de l'ALFEDIAM, cette étude a associé une dizaine de sociétés savantes et s'inscrit dans le cadre du programme national d'actions de prise en charge et de prévention du diabète de type 2 lancé en novembre 2001.

Publicité

Problème majeur de santé publique, le diabète de type 2 concerne l'adulte de plus de 40 ans, et 90% des cas de diabète constatés. Sa prévalence est actuellement de 3% et va probablement augmenter dans les années à venir en raison du baby-boom et de l'augmentation de l'obésité. Plusieurs données font du dépistage du diabète de type 2 une priorité : la prévalence du diabète méconnu peut être estimée à 1%, l'âge moyen au diagnostic est plutôt tardif (57 ans), le coût direct du diabète (de type 1 et 2) à la charge de l'Assurance Maladie a été estimé à 2,03 milliards d'Euros en 1998. De plus, les complications liées au diabète sont graves et responsables de séquelles lourdes et invalidantes.

Cette étude évalue l'intérêt du dépistage du diabète de type 2 au regard des conditions prévues par l'OMS, analyse les recommandations existantes et propose de nouvelles modalités de dépistage pour la France métropolitaine.

Les propositions faites par le groupe de travail suggèrent la mise en place : D'un dépistage opportuniste ciblé pour les sujets de plus de 45 ans, ayant au moins un des marqueurs de risque suivants :

- origine non caucasienne et/ou migrant ;

- marqueur du syndrome métabolique (hypertension artérielle traitée ou non, anomalie(s) lipidique(s) (HDL-cholestérol et/ou triglycérides) traitée(s) ou non, surpoids, en utilisant pour ces critères les définitions ANAES);

- antécédents familiaux de diabète, antécédents de diabète gestationnel ou de naissance d'enfant de poids de plus de 4 kg, antécédents de diabète temporairement induit.

Le dépistage doit être réalisé par un test de glycémie veineuse à jeun, effectué au laboratoire.

D'un dépistage communautaire chez le sujet de plus de 45 ans en situation de précarité, pratiqué grâce à un test de glycémie veineuse à jeun en laboratoire, ou par mesure de la ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-05-12 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus