Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-02-10
Pratique médicale

Tags:
Allaitement maternel - mise en œuvre et poursuite dans les six premiers mois de vie de l’enfant - Pratique médicale
Allaitement maternel - mise en œuvre et poursuite dans les six premiers mois de vie de l’enfant

L'Anaes met à disposition des professionnels de santé impliqués en périnatalité des recommandations portant sur « Allaitement maternel- mise en œuvre et poursuite dans les six premiers mois de vie de l'enfant ».

Publicité

L'allaitement maternel a peu varié en France ces vingt dernières annees. Environ la moitié des nouveau-nés est allaitée à la sortie de la maternité. Lorsqu'il est exclusif, l'allaitement permet un développement optimal du nourisson jusqu'à six mois. Il le protége des infections gastro-intestinales et, dans une moindre mesure, des infections orl et respiratoires. L'effet protecteur de l'allaitement dépend de sa durée et de son exclusivité. Sa poursuite pendant 6 mois (et non 3) doit donc être encouragée.

Les pratiques susceptibles d'encourager l'allaitement avant la naissance sont présentées. Le choix d'allaiter varie selon certains facteurs (appartenance à un milieu favorisé, activité professionnelle de la mère). Une information prénatale et des programmes structurés s'appuyant sur plusieurs techniques éducatives (groupes de discussion, livres, vidéos) à la maternité ont pour objectif d'encourager l'allaitement dès la naissance, et dans certains cas, sa poursuite.

De même, des modalités de mise en œuvre et d'accompagnement de l'allaitement lors de sa mise en route favorisent une augmentation de la durée de l'allaitement exclusif. Elles nécéssitent la participation active des professionnels concernés.

Plusieurs conditions favorisent l'allaitement à la naissance : le contact précoce mère-enfant, la proximité 24 h sur 24 avec le nouveau-né, la bonne position du nouveau-né et la prise correcte du sein lors de la tétée, l'allaitement à la demande qui régule les besoins nutritionnels du bébé. Des traitements visant à faire disparaître les douleurs et lesions des mamelons, l'engorgement mammaire, la lymphangite ou mastite (inflammation du sein) doivent être proposés en cas de besoin.

Afin d'aider et inciter les jeunes mères à poursuivre l'allaitement à la sortie de la maternité, il est recommandé aux professionnels des stratégies de soutien et d'information. Il s'agit de conseils d'organisation destinés à aider les mères à reprendre des activités quotidiennes sans pour autant stopper l'allaitement.

Durant toute ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-02-10 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus