Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-01-28
Pratique médicale

Tags:
Diagnostic et traitements des parodontopathies - Pratique médicale
Diagnostic et traitements des parodontopathies

Les maladies parodontales, gingivites et parodontites, peuvent être définies comme des maladies infectieuses multifactorielles. Elles sont caractérisées par différents symptômes et signes cliniques décrits dans ces recommandations et peuvent conduire à des pertes de dents. Les données épidémiologiques actuellement disponibles et concernant les parodontopathies sont à interpréter en tenant compte du fait que les critères de jugement ne sont pas identiques d'une étude à l'autre. Toutefois, l'analyse des données européennes permet de constater que la gingivite est observée chez 80% des adultes et chez 50% des adolescents de 15 ans. Chez les enfants, 50% en moyenne ont de la plaque dentaire et moins de 30% âgés de 15 ans ont du tartre. On observe une stabilisation, voire une amélioration de la prévalence, liée à l'amélioration des conditions d'hygiène bucco-dentaire.

Publicité

que les modalités du diagnostic clinique, radiologique, micro biologique (bactériologique, immunologique, moléculaire) et les marqueurs tumoraux

Les différents moyens thérapeutiques disponibles à ce jour, chirurgicaux ou médicamenteux, sont analysés. Il est rappelé que dans tous les cas, l'éducation à l'hygiène bucco-dentaire est une étape essentielle du traitement.

Une stratégie de prise en charge, fondée sur un accord professionnel, est résumée sous la forme d'un arbre décisionnel partant de la parodontie agressive et de la parodontie chronique.

A l'issue de cette étude, plusieurs propositions sont formulées :

- L'élaboration d'une charte des critères de jugements, homogènes et comparables, afin de mieux évaluer l'efficacité des traitements existants. Dans ce cadre, l'évaluation du niveau d'attache est définie comme le critère le plus important ;

- La réalisation d'études pour mieux estimer le risque d'endocardite infectieuse en fonction du geste bucco-dentaire effectué, les facteurs de risque et l'incidence des maladies parodontales sur l'état général du patient.

Article écrit le 2003-01-28 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus