Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-01-07
Pratique médicale

Tags:
L’Anaes actualise les évaluations existantes de la technique du ganglion sentinelle dans le cancer du sein. - Pratique médicale
L’Anaes actualise les évaluations existantes de la technique du ganglion sentinelle dans le cancer du sein.

Dans le cadre de son activité d'évaluation des technologies, l'Agence Nationale d'Accréditation et d'Evaluation en Santé vient de mettre à jour, à la demande de la Direction de l'Hospitalisation et de l'Organisation des Soins (DHOS), les évaluations existantes de la technique du ganglion sentinelle dans le cancer du sein. Cette évaluation a été menée à partir d'une méthodologie fondée sur l'analyse critique de la littérature scientifique et l'avis d'experts.

Publicité

Le ganglion sentinelle est le premier ganglion recevant le drainage lymphatique d'une tumeur. La technique de la biopsie du ganglion sentinelle a pour objectif l'identification de ce(s) ganglion(s) par injection d'un colorant et/ou d'un colloïde radioactif et son exérèse pour étude anatomopathologique. Elle permet de focaliser l'analyse histopathologique sur un petit nombre de ganglions.

Dans la prise en charge du cancer du sein, cette technique est considérée comme prometteuse : elle permet de diagnostiquer l'envahissement ganglionnaire et pourrait constituer une alternative au curage axillaire (CA). Dans le contexte de la généralisation du dépistage du cancer du sein, elle s'appliquera tout particulièrement aux tumeurs de petite taille avec risque d'envahissement ganglionnaire faible.

On estime qu'environ 70% des patientes présentant une tumeur de moins de 3 cm pourraient être concernées par cette technique.

L'évaluation menée par l'ANAES fait ressortir les points suivants : La faisabilité de la recherche du ganglion sentinelle est acquise. Les études décrites dans les revues de synthèse ont montré un taux d'identification (TI) du ganglion sentinelle de 66% à 100% et un taux de faux négatifs (TFN) variant de 0 à 17%. Ce dernier paramètre est le plus important, un résultat faussement négatif pouvant conduire à des décisions thérapeutiques incorrectes.

Les limites de la biopsie du ganglion sentinelle sont liées à l'absence de standardisation des modalités techniques de sa réalisation. Le traceur optimal (colorant, isotope ou association des deux) à utiliser pour permettre une détection optimale du ganglion sentinelle n'a pas encore été défini du fait des limites méthodologiques des études existantes. Les équipes combinant celles-ci arrivent à des taux d'identification plus élevés (de 86% à 100%) et des taux de faux négatifs plus bas (0 à 13%). Par ailleurs, les modalités techniques des méthodes isotopiques sont hétérogènes et le site d'injection du colorant est ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2003-01-07 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus