Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-12-11
Pratique médicale

Tags:
Prévention et traitement des escarres de l’adulte et du sujet âgé - Pratique médicale
Prévention et traitement des escarres de l’adulte et du sujet âgé

Les recommandations de la conférence de consensus ( 15 et 16 novembre 2001) Prévention et traitement des escarres de l'adulte et du sujet âgé*

Publicité

1. Description et évaluation de l'escarre : un temps fondamental pour la définition d'une stratégie de soins de qualité

L'escarre est une lésion cutanée d'origine ischémique dont la constitution résulte de deux phénomènes : la compression des tissus mous entre un plan dur et les saillies osseuses et l'hypoperfusion capillaire. L'escarre est décrite comme une plaie de dedans en dehors où le rôle de la pression et de la perte de mobilité est prédominant. Les escarres représentent une pathologie fréquente touchant en particulier, les personnes âgées, les patients souffrant d'atteintes neurologiques, les patients en milieu de réanimation. L'escarre est une maladie coûteuse qui altère la qualité de vie des patients et entraîne une importante charge en soins infirmiers et une prolongation du séjour. La prévention des escarres est essentielle et se justifie également par la fréquence et la gravité de ses complications (infection, extension des escarres, etc.). La stratégie de prévention repose sur l'évaluation du risque d'escarres et l'observation des zones à risque. Le traitement de l'escarre constitué dépend de la plaie et de l'état général du patient . La cohérence de ces stratégies repose sur la coordination des professionnels de santé.

2. La lutte contre les escarres est un souci quotidien pour l'ensemble des équipes hospitalières et extra-hospitalières

Certaines pathologies prédisposent à l'apparition d'escarres (comas, affections neurologiques, polytraumatismes, interventions aux suites compliquées, grande dénutrition, etc.). L'état général du patient peut être un facteur aggravant. L'âge avancé, l'insuffisance cardio- vasculaire, l'artérite, le diabète, l'obésité, la cachexie, la déshydratation, etc. concourent à son apparition. L'escarre est une plaie douloureuse, aux retentissements organiques et psychologiques importants pour le patient. Elle retarde l'acquisition de l'autonomie. Toute l'équipe soignante est concernée par la prévention tant à l'hôpital qu'en structure de soins pour personnes âgées et à domicile.

3. Sa prévention et ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2001-12-11 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus