Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-09-25
Pratique médicale

Tags:
L’ANAES présente des recommandations pour la pratique clinique sur le thème
L’ANAES présente des recommandations pour la pratique clinique sur le thème " prévention anténatale du risque infectieux bactérien néonatal précoce"

Les infections néonatales sont une cause fréquente de morbidité et mortalité. Leur incidence est de 4 à 8 cas pour 1000 naissances vivantes à terme et elle est 10 fois plus élevée chez le nouveau-né prématuré.

Publicité

Ces infections génitales sont le plus souvent transmises par la mère, pendant la grossesse, en majorité par voie ascendante, du fait : d'une infection génitale : vulvo-vaginites, vaginoses, endocervicites ou d'un portage vaginal de bactéries à haut risque infectieux qui colonisent la cavité ovulaire ou le nouveau-né dès l'ouverture du col à terme prématurée des membranes.

La prévention anténale du risque infectieux bactérien néonatal précoce (7 premiers jours de la vie) passe donc par la pris en charge diagnostique (clinique, biologique et microbiologique) et thérapeutique des infections bactériennes génitales au cours de la grossesse et par une gestion appropriée des situations obstétricales à risques infectieux.

Le dépistage vaginal du portage des bactéries à haut risque infectieux materno fœtal et néonatal doit être adapté aux différentes situations. Au cours de la grossesse normale, seul le dépistage systématique du portage du streptocoque du groupe B en fin de grossesse est recommandé en raison de sa prévalence en France (10%), de la prévalence des complications qu'il entraîne lors des accouchements normaux à terme et de l'efficacité de l'antibioprophylaxie per-partum chez les parturientes dépistées positives. Chez les patientes qui ont un facteur de risque infectieux (rupture prématurée des membranes, menace d'accouchement prématuré) ou de suspicion de chorioamniotite, toutes les bactéries vaginales à haut risque infectieux doivent être recherchées et traitées.

Article écrit le 2001-09-25 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus