Publicité
Accueil > Pratique médicale > Evaluation
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2001-09-06
Pratique médicale

Tags:
La chirurgie chez l'adulte : efficacité et risques - Pratique médicale
La chirurgie chez l'adulte : efficacité et risques

L'ANAES présente une nouvelle évaluation technologique intitulée “ la chirurgie de l'obésité morbide de l'adulte ”.

Publicité

100 000 à 150 000 personnes souffrent d'obésité morbide La surcharge pondérale et l'obésité sont calculées par l'Index de Masse Corporelle (IMC)*. L'obésité est dite morbide lorsque l'IMC dépasse 40Kg/m². Les conséquences sont connues : l'excès de poids augmente notamment les risques de pathologies cardiovasculaires et de diabète.

Une efficacité reconnue à court terme Parmi les modalités de prise en charge, la chirurgie de l'obésité morbide est de plus en plus fréquente. Trois techniques ont été analysées : les gastroplasties verticales calibrées, les courts-circuits gastriques (mise en place d'une dérivation de l'estomac à l'intestin grêle) ainsi qu'un procédé plus récent : la pose d'anneaux de gastroplastie ajustables. En fonction des techniques, le recours à la chirurgie montre son efficacité : des pertes de poids de 45 à 65% par rapport au poids initial ont été observées un an après l'intervention. Qu'en est-il à plus long terme ?

Des risques insuffisamment mesurés : des complications rendant nécessaire des études à long terme Cette efficacité incontestable n'est pas sans danger. Il existe des complications liées à l'intervention : embolie pulmonaire, décès postopératoire au cours du premier mois (de 0,1 à 0,5% selon les techniques), perforation de l'estomac, hémorragie sévère, etc. De surcroît, il n'existe que très peu d'études réalisées à moyen et long terme, 95% des patients ne sont pas suivis après un an dans la majorité des études. Aussi, face à l'explosion des demandes, il est essentiel d'établir plus précisément le bénéfice réel à moyen et long terme de ces techniques, particulièrement dans le cas des anneaux de gastroplastie.

* IMC = poids (kg)/taille² (m²).* - normalité lorsque l'IMC est compris entre 18,5 et 24,9 - surcharge pondérale lorsque l'IMC : entre 25 et 29,9 - obésité modérée ou commune : entre 30 et 34,9 - obésité sévère ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2001-09-06 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus