Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-08-05
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
Franchise Médicale : Le Gouvernement dégage des ressources nouvelles pour financer le plan Alzheimer  - Politique de Santé - Santé publique
Franchise Médicale : Le Gouvernement dégage des ressources nouvelles pour financer le plan Alzheimer

Le Gouvernement dégage des ressources nouvelles pour financer le plan Alzheimer Le Professeur Ménard, ancien directeur général de la santé, est chargé d’élaborer ce nouveau plan

Publicité

A l’occasion d’un déplacement à Dax consacré au thème de la prise en charge des maladies liées au vieillissement, le Président de la République a annoncé les principales orientations du plan Alzheimer :

- la priorité donnée aux efforts de recherche médicale ;

- la détection plus précoce de la maladie ;

- l’amélioration de la prise en charge des patients.

Afin de mieux accompagner les malades, le Président a également insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts de lutte contre le cancer, de réaliser des investissements accrus dans le domaine des soins palliatifs et de permettre à l’hôpital de se recentrer sur ses fonctions curatives.

Le Président a demandé au Professeur Joël Ménard, ancien directeur général de la santé, de présider la commission chargée d’élaborer le plan Alzheimer.

Ces mesures nouvelles seront financées par des recettes nouvelles, et non par un report de la dépense sur les générations futures. Ces ressources proviendront d’un système de franchises sur les actes, conformément aux principes du programme présidentiel.

Ces franchises, qui s’appliqueront aux postes de dépense les plus dynamiques, seront d’un montant modeste :

- de 0,5€ par boîte de médicaments ;

- de 0,5€ par acte paramédical ;

- de 2€ par recours au transport sanitaire.

Conformément au souhait du Président de la République, ce dispositif s’accompagne d’au moins trois garanties :

- un plafond global de 50 euros an sera institué, pour protéger les plus malades ;

- il sera tenu compte de la situation des personnes les plus modestes, bénéficiaires de la couverture maladie universelle, qui en seront dispensés ; de même, les enfants seront exonérés, afin de ne pas pénaliser les familles ;

- la prise en charge par les assurances complémentaires santé restera possible,
mais sera limitée par un mécanisme de contrat responsable.

Cette franchise entrera en vigueur en 2008 et ses modalités seront présentées dans le projet de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-08-05 par auteur
Source: sourceAccéder à la source


Publicité

En savoir plus