Publicité
Accueil > Bonne pratique du Médicament > afssaps
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-05-22
Bonne pratique du Médicament

Tags:
Contrefaçon des médicaments : une vigilance partagée  - Bonne pratique du Médicament
Contrefaçon des médicaments : une vigilance partagée

L’Ordre national des pharmaciens et l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), suivant les recommandations de l’OMS et du Conseil de l’Europe, estiment nécessaire d’informer le public sur les dangers et les risques du trafic de médicaments contrefaits.

Publicité

A ce jour, aucun cas de contrefaçon de médicament n’a été notifié dans le circuit pharmaceutique en France. Toutefois, les douanes françaises interceptent des colis de ces faux médicaments en transit et, à nos portes, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en République Tchèque, des cas ont été découverts dans le réseau de distribution des médicaments.

La libre circulation des produits dans l’Union et l’importation parallèle légale des médicaments appellent à une vigilance accrue des pharmaciens, à tous les stades de la chaîne pharmaceutique. Quant aux patients, ils ne devraient pas prendre le risque d’acheter des médicaments sur Internet.

" La seule garantie apportée par les sites Internet, c’est que le compte bancaire de l’acheteur sera débité", souligne le président Jean Parrot.

Jean Marimbert précise " Soyons vigilants et respectons les règles classiques de prudence dans l’accès aux médicaments, afin d’éviter que la contrefaçon de médicaments ne devienne chez nous le fléau qu’elle est aujourd’hui dans certaines régions du Monde" .

En pratique, les 72 000 pharmaciens exerçant sur le territoire français ont reçu, le 18 mai, un guide élaboré conjointement par l’Ordre et l’Afssaps rappelant l’état des lieux et le contexte général de la contrefaçon qui représente environ 10 % du commerce mondial de médicaments.

Ce guide fournit cinq repères pour agir :

- Comment reconnaître une contrefaçon ?

- Quel est son rôle de professionnel ?

- Où trouver les outils nécessaires pour s’informer ?

- Quelle procédure suivre pour un produit suspect ?

- Quelle est la réglementation applicable ?

Les pharmaciens d’officine sont aussi invités par l’Ordre à commander (gratuitement) au Comité d’éducation sanitaire et social de la pharmacie française (Cespharm) des dépliants d’information à destination des patients, les mettant en garde contre les risques d’achat de médicaments sur Internet et les incitant à solliciter ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-05-22 par Afssaps
Source: sourceAccéder à la source


Publicité

En savoir plus