Publicité
Accueil > Bonne pratique du Médicament > afssaps
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-06-22
Bonne pratique du Médicament

Tags:
Contamination de Viracept® (nelfinavir)  Organisation d’un suivi des patients et suspension de l’AMM  - Bonne pratique du Médicament
Contamination de Viracept® (nelfinavir) Organisation d’un suivi des patients et suspension de l’AMM

A la suite du retrait de lots contaminés de Viracept® (nelfinavir), médicament autorisé dans le cadre d’une procédure européenne centralisée, l’Agence européenne du médicament (EMEA) vient de décider la mise en place d’un suivi des patients exposés. Par ailleurs, l’EMEA a proposé à la commission européenne de suspendre temporairement l’AMM du médicament tant que la qualité et la sécurité du produit ne pourront pas être garanties.

Publicité

Début juin, l ’Afssaps, comme l’ensemble des agences européennes, a été informé e par les laboratoires Roche d e la contamination de Viracept par l’éthylmésylate, impureté chimique génotoxique et connue pour provoquer des tumeurs chez l’animal . Cette contamination est intervenue lors de la production de la substance active utilisée pour la fabrication du médicament. Cette situation a conduit au rappel des lots qui a été organisé au niveau européen début juin 2007.

L’Afssaps a diffusé des messages les 6 et 19 juin derniers concernant ce rappel de lots, demandant aux patients traités par Viracept ® (nelfinavir) de prendre contact avec leur médecin afin qu’un changement de traitement soit effectué dans les plus brefs délais. Ce médicament antirétroviral est indiqué dans le traitement de l’infection à VIH chez les adultes et les enfants âgés de plus de 3 ans.

L’Agence européenne d’évaluation des médicaments vient de décider la mise en place d’un suivi des patients exposés aux lots contaminés.

Une réunion d’experts toxicologues s’est tenue à Londres le 13 juin 2007 et a conclu que les données disponibles étaient insuffisantes pour établir les doses d’éthylmésylate pouvant être toxiques chez l’homme. En conséquence, l’Agence européenne a demandé au laboratoire Roche de réaliser des études chez l’animal pour mieux quantifier la toxicité de l’éthylmésylate. Les premiers résultats devraient être disponibles d’ici la fin de l’année.

En l’état des données actuellement disponibles, l’Agence européenne recommande un suivi des patients exposés depuis mars 2007 à de hauts niveaux de contamination par l’éthylmésylate. A ce jour, la date de la 1ère contamination n’est pas établie. Aussi par mesure de précaution, l’Agence européenne recommande également le suivi des femmes enceintes ainsi que celui de tous les enfants traités ou exposés in-utero depuis la mise à disposition du Viracept.

En France, les autorités de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-06-22 par Afssaps
Source: sourceAccéder à la source


Publicité

En savoir plus