Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-08-13
Actualité médicale

Tags: avancee -  decryptage -  phase -  initiale -  interference -  ARN - 
Une avancée dans le décryptage de la phase initiale de l'interférence ARN - Actualité médicale
Une avancée dans le décryptage de la phase initiale de l'interférence ARN

La revue CELL a récemment publié les conclusions de travaux portant sur la phase initiale de l'interférence ARN. En résumé, il apparaît que l'efficacité ultérieure du processus de dégradation de l'ARN cible dépend de l'accessibilité du site d'arrimage du complexe RISC sur l'ARN cible. Les chercheurs, du Biocenter Vienna et de l'Académie autrichienne des sciences (OAW), ont également observé que le succès de la dégradation de l'ARN cible a pour préalable le franchissement d'un seuil énergétique relatif à la liaison RISC - ARN cible.

Publicité

Rappel : l'ARN interférent désigne un acide ribonucléique simple ou double brin, qui interfère avec un ARN messager spécifique conduisant à sa dégradation et finalement à l'inhibition du gène correspondant. La dégradation intervient via le complexe multiprotéique RISC qui élimine l'un des deux brins de l'ARN interférant. Lorsque le complexe rencontre un ARN messager présentant une séquence complémentaire, ce dernier est dégradé (clivé).

L'interférence ARN est donc un processus défensif, contre l'ARN non désiré, et régulateur, qui ouvre la voie à de multiples applications médicales. Dans cette perspective, les chercheurs ont exploré la phase initiale de l'interférence ARN, ses conditions et ses modalités. Grâce à un échantillon d'ARN cibles, identiques mais dotés de structures dissemblables, les scientifiques ont relevé que le complexe RISC n'a pas la capacité de modifier la structure de l'ARN pour s'y arrimer plus facilement, rendant l'efficacité de la dégradation de l'ARN cible hautement dépendante de sa structure. Par ailleurs, la découverte d'un seuil énergétique est un indicateur du caractère aléatoire de la mise en place de la liaison. Le Dr. Ameres analyse ce résultat en ces termes : "durant l'arrimage, le complexe RISC réalise une série de vérifications annexes pour s'assurer du choix de la cible".

Article écrit le 2007-08-13 par Mathieu Girerd - mathieu.girerd@diplomatie.gouv.fr
Source: BE Autriche numéro 105 (26/07/2007) - Ambassade de France en Autriche / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43831.htm Accéder à la source

Mots clés: avancee decryptage phase initiale interference ARN


Publicité

En savoir plus

- Dr. Stefan L. Ameres, laboratoires Max F. Perutz de l'université de Vienne - Tél : +43 1 4277 54693 - email : stefan.ameres@univie.ac.at
- "Molecular Basis for Target RNA Recognition and Cleavage by Human RISC", CELL, Volume 130, Issue 1, 13 July 2007, Pages 101-112, http://redirectix.bulletins-electroniques.com/S4atO

FWF (Agence autrichienne de soutien à la recherche fondamentale): http://www.fwf.ac.at/en/public_relations/press/pv200707-2en.html




: Sur le même thème...