Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-06-01
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  resistance -  genetique -  virus - 
Des chercheurs décrivent la résistance génétique à un virus agressif - Actualité médicale
Des chercheurs décrivent la résistance génétique à un virus agressif

Des chercheurs du Centre Universitaire de Santé McGill à Montréal viennent de définir la résistance génétique à un virus très répandu, le cytomégalovirus (CMV), qui fait partie d'un groupe de virus à l'origine de quelques-unes des maladies les plus répandues dans le monde, notamment l'herpès, la varicelle et la mononucléose.

Publicité

Des chercheurs du Centre Universitaire de Santé McGill à Montréal viennent de définir la résistance génétique à un virus très répandu, le cytomégalovirus (CMV), qui fait partie d'un groupe de virus à l'origine de quelques-unes des maladies les plus répandues dans le monde, notamment l'herpès, la varicelle et la mononucléose.
Cette recherche révolutionnaire dont les résultats ont été publiés la semaine dernière dans la revue Nature Genetics ouvre la voie à la mise au point de thérapies pour lutter contre le CMV chez l'humain. Ces dernières pourraient contribuer à prolonger la vie des personnes atteintes du VIH et améliorer le taux de succès des transplantations, en réduisant les risques de rejet. Il n'y a actuellement aucun remède ni aucun traitement pour le CMV.
La résistance aux maladies comme le CMV est liée, du moins en partie, à la capacité des mécanismes de défense de l'organisme à les identifier et à les détruire. Le CMV a réussi à se donner différents déguisements trompeurs pour échapper à la détection de nos cellules tueuses naturelles.
Cette nouvelle étude permet de documenter un tout nouveau mécanisme de résistance au CMV qui met en cause l'interaction de deux gênes. Le premier repère les cellules infectées par le virus qui doivent être détruites tandis que le second permet aux cellules tueuses naturelles de les reconnaître et de les tuer. Il s'agit d'un nouveau concept de résistance naturelle à la maladie. La recherche laisse entrevoir qu'il existe différents mécanismes susceptibles de combattre les virus.

Article écrit le 2005-06-01 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Canada numéro 277 du 1/06/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source

Mots clés: chercheurs resistance genetique virus


Publicité

En savoir plus

Communiqué du Centre Universitaire de Santé McGill, 24/05/2005, http://francais.mcgill.ca/newswire/?ItemID=15617 Nicolas Vaslier, MONTREAL, nicolas.vaslier@diplomatie.gouv.fr