Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-03-07
Actualité médicale

Tags:
La salive de musaraigne contre la douleur et le cancer - Actualité médicale
La salive de musaraigne contre la douleur et le cancer

La musaraigne est l'un des plus petits mammifères au monde. On la trouve un peu partout dans l'Est de l'Amérique de Nord et dans l'Ouest de l'Europe. Sa minuscule bouche recèle peut-être le prochain médicament miracle. La musaraigne se nourrit d'insectes.

Publicité

La musaraigne est l'un des plus petits mammifères au monde. On la trouve un peu partout dans l'Est de l'Amérique de Nord et dans l'Ouest de l'Europe. Sa minuscule bouche recèle peut-être le prochain médicament miracle.
La musaraigne se nourrit d'insectes. Lorsqu'elle mord, elle sécrète un venin qui paralyse sa proie pendant une période pouvant aller jusqu'à 16 jours, ce qui est un record par rapport aux autres animaux venimeux. La substance paralysante de ce venin a été baptisée soricidine par son découvreur, Jack Stewart, professeur en biochimie à l'Université Mount Allison au Nouveau Brunswick, d'après la famille des Soricidae à laquelle la musaraigne appartient. Cette molécule pourrait s'avérer fort utile pour combattre le cancer et la douleur.
Le monde scientifique s'intéresse de plus en plus aux venins sécrétés par les animaux en raison de leurs effets paralysants. Les effets paralysants de la soricidine offrent de nombreuses possibilités pour soigner les migraines, les maladies neuromusculaires, soulager la douleur et même agir comme le Botox en injections faciales pour effacer les rides. Notamment, Jack Stewart a constaté ces effets paralysants sur des cellules cancéreuses, par action sur les canaux à calcium.
La protéine a été synthétisée en grande quantité par Stewart (l'équivalent de 40.000 morsures) et des brevets ont été déposés. Des études et tests sur des animaux sont maintenant nécessaires pour le développement d'applications et connaître les diverses propriétés de la soricidine. L'équipe de Stewart est très sollicitée et est en pourparler quant à de possibles partenariats et concessions de licences.

Article écrit le 2005-03-07 par auteur
Source: http://alumni.mta.ca//modules.php?name=News&file=article&sid=20 ;http://chealth.canoe.ca/channel_health_news_detail.asp?channel_id=12&menu_item_id=4&news_id=13626 Marianne Lancelot, OTTAWA, st-cafr@ambafrance-ca.org Cette information est un extrait du BE Canada numéro 271 du 7/03/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus