Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-02-09
Actualité médicale

Tags:
Grippe aviaire : prototypes de vaccin à base d'adénovirus recombinant efficaces chez des souris et des poulets - Actualité médicale
Grippe aviaire : prototypes de vaccin à base d'adénovirus recombinant efficaces chez des souris et des poulets

Deux équipes américaines viennent de manière séparée de développer un prototype de vaccin contre le virus de la grippe aviaire, H5N1. Toutes deux ont utilisé un vecteur adénovirus déficient pour la réplication dans lequel ils ont inséré une séquence ADN codant pour l'hémagglutinine HA, une glycoprotéine exprimée à la surface du virus influenza H5N1.

Publicité

Deux équipes américaines viennent de manière séparée de développer un prototype de vaccin contre le virus de la grippe aviaire, H5N1. Toutes deux ont utilisé un vecteur adénovirus déficient pour la réplication dans lequel ils ont inséré une séquence ADN codant pour l'hémagglutinine HA, une glycoprotéine exprimée à la surface du virus influenza H5N1.
L'équipe de Sambhara (Centre de contrôle des maladies, Atlanta) et celle de Mittal (Perdue University, West Lafayette, Indiana) ont essayé cette préparation vaccinale chez des souris. De son côté, l'équipe de Gambetto (Université de Pittsburgh) a évalué l'efficacité de sa préparation vaccinale chez des souris et chez des poulets.
Les résultats des deux travaux montrent que les animaux témoins non traités meurent à la suite d'une injection du virus H5N1 alors que les animaux préalablement traités par l'adénovirus recombinant sont protégés.
Les animaux traités ont développé une immunité humorale (production d'anticorps) qui bloque le virus et une immunité cellulaire de type CD8 capable d'éliminer les cellules infectées.
L'intérêt de ces nouveaux vaccins, outre leur efficacité, réside dans le fait qu'ils peuvent être produits en quelques semaines (généralement 4 semaines), alors que les vaccins classiques nécessitent de 4 à 6 mois et plusieurs milliers d'oeufs.
Il est à rappeler que l'adénovirus a été adapté depuis la fin des années 1980 comme vecteur de transfert de gènes pour traiter des maladies acquises comme le cancer et en tant que vaccin vivant contre des maladies infectieuses. L'adénovirus utilisé est déficient pour la réplication (les gènes transactivateurs précoces ayant été supprimés), de ce fait le virus recombinant ne peut plus se multiplier dans des cellules humaines infectées, mais toujours capable de faire exprimer le transgène.
Des adénovirus recombinants pour des gènes du VIH sont en cours d'essai afin d'évaluer leur capacité à induire une réponse immune contre ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2006-02-09 par auteur
Source: Hedi Haddada, attache-sdv.mst@ambafrance.-us.org Cette information est un extrait du BE Etats-Unis numéro 21 du 9/02/2006 rédigé par l'Ambassade de France aux Etats-Unis. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...