Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-08-27
Actualité médicale

Tags: efficacite -  injection -  voie -  intradermique -  candidat -  vaccin -  VIH/SIDA -  demontree - 
L'efficacité de l'injection par voie intradermique d'un candidat vaccin contre le VIH/SIDA  est démontrée - Actualité médicale
L'efficacité de l'injection par voie intradermique d'un candidat vaccin contre le VIH/SIDA est démontrée

Alors que s'ouvre la Conférence internationale AIDS Vaccine à Seattle (USA), la revue PLoS ONE publie le 22 Août les résultats de l'essai vaccinal ANRS Vac 16. La publication démontre la très bonne immunogénicité du candidat vaccin de l'ANRS (les lipopeptides). Elle montre également qu'en utilisant la voie intradermique, il est possible d'obtenir une réponse immunitaire dirigée contre le VIH comparable à la voie intramusculaire, la plus largement utilisée dans l'administration des vaccins, et ce avec 5 fois moins de produit. Ces résultats sont intéressants dans la perspective d'une vaccination à large échelle dans les pays en développement. Ils ont été menés par six centres cliniques de vaccination préventive du réseau de l'ANRS (Hôpitaux de Cochin, Tenon, Georges Pompidou à Paris, CHU de Nantes, Hôpital Sainte-Marguerite à Marseille, Hôpital Purpan à Toulouse), par des équipes de l'Université René Descartes, de l'Institut Cochin et de l'Inserm (U 567, SC 10). Ils ont été réalisés avec les volontaires du réseau « Volontaires pour un vaccin » de l'ANRS.

Publicité

L'essai ANRS Vac 16 avait pour objectif de comparer la tolérance et la réponse immunitaire de deux voies d'injection d'un candidat vaccin : la voie intramusculaire et la voie intradermique. La première est utilisée dans la très grande majorité des vaccinations usuelles, par exemple contre la grippe ou encore l'hépatite B. La voie intradermique, c'est-à-dire l'injection dans la peau, est appliquée pour le BCG. La voie intradermique est étudiée pour améliorer la vaccination contre la grippe, dans la perspective d'immuniser un grand nombre de personnes en cas de pandémie. Son intérêt réside en effet dans la plus faible quantité de produit requise pour induire une réponse immunitaire. Dans le domaine du sida, on pense que la vaccination intradermique pourrait favoriser davantage la réponse des cellules-clés du système immunitaire dirigées contre le VIH : les CD4 et surtout les CD8, les cellules « tueuses ». Le candidat-vaccin utilisé dans l'essai ANRS Vac 16 est un mélange de quatre lipopeptides composés de fragments de protéines du VIH - Gag, Pol, Nef et RT dont on sait qu'ils déclenchent une bonne réponse immunitaire cellulaire contre le VIH – et de lipides dont le rôle est de favoriser la pénétration de la préparation dans les cellules présentatrices d'antigènes. Les lipopeptides sont produits par synthèse chimique et ne présentent pas de risque pour l'homme.

L'essai a été réalisé à partir de fin 2004 chez 68 personnes du réseau de l'ANRS « Volontaires pour un vaccin » qui ont été réparties pour moitié dans le groupe « Injection par voie intradermique », l'autre moitié recevant une injection par voie intramusculaire. Quarante-quatre volontaires ont reçu les 3 injections de lipopeptides prévues dans le protocole aux semaines 0, 4 et 12. Vingt-quatre ont reçu deux injections à la date de la suspension de l'essai en février ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-08-27 par auteur
Source: AP-HP / ANRS Accéder à la source

Mots clés: efficacite injection voie intradermique candidat vaccin VIH/SIDA demontree


Publicité

En savoir plus

Source :
“Cellular immune responses induced with dose-sparing intradermal administration of HIV vaccine to HIV-uninfected volunteers in the ANRS Vac 16 trial”
O. Launay, C. Durier, C. Desaint, B. Silbermann, A. Jackson, G. Pialoux, B. Bonnet, I. Poirot-Martin, G. Gustavo Gonzalez-Canali, L. Cuzin, S. Figuereido, M. Surenaud, N. Ben Hamouda, H. Gahery, J. Choppin, D. Salmon, C. Guérin, I. Bourgault Villada, J-G. Guillet for the ANRS Vac 16 study group.
PLoS ONE, 22 Août 2007 : http://plosone.org/doi/pone.0000725

Contact presse :
Marie-Christine Simon
Service Information et communication ANRS
Tel : 01 53 94 60 30
marie-christine.simon@anrs.fr