Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2006-02-16
Actualité médicale

Tags:
Les cellules cancéreuses se protègent de l'apoptose - Actualité médicale
Les cellules cancéreuses se protègent de l'apoptose

Les cellules tumorales devraient être éliminées par l'organisme, comme toutes ses cellules mutées, reconnues comme étrangères. La molécule Trail, en particulier, les incite à se suicider, en activant une cascade de réactions destructrices, impliquant des caspases. Mais les cellules cancéreuses (appartenant par exemple à des cancers de l'ovaire déjà avancés) sont capables de contourner ce mécanisme protecteur qu'est le suicide cellulaire.

Publicité

Les cellules tumorales devraient être éliminées par l'organisme, comme toutes ses cellules mutées, reconnues comme étrangères. La molécule Trail, en particulier, les incite à se suicider, en activant une cascade de réactions destructrices, impliquant des caspases. Mais les cellules cancéreuses (appartenant par exemple à des cancers de l'ovaire déjà avancés) sont capables de contourner ce mécanisme protecteur qu'est le suicide cellulaire.
L'équipe de Michael Krainer, oncologue à la Clinique de médecine interne de l'Université de médecine de Vienne, a identifié deux des moyens par lesquels les cellules cancéreuses se protègent de l'apoptose. Le premier consiste à se rendre insensible à la cytokine TRAIL (Tumor necrosis factor-related apoptosis-inducing ligand) : les cellules mutantes sont privées des récepteurs DR4 et DR5 (Death Receptors), auxquels doit s'accrocher le ligand TRAIL (cf. BE Autriche N°63).
Le second mécanisme inactive la cascade de réactions induites par TRAIL : la molécule FLIPL, très semblable à une enzyme normalement activée par TRAIL, est surexprimée, de telle sorte que les molécules TRAIL agissent sur ces molécules FLIP et non sur les enzymes à activer.
Par ces deux voies, 66,2% des cellules cancéreuses étudiées survivent à leur mort programmée : 20,6% d'entre elles n'ont pas ou peu de récepteurs TRAIL, 39,7% surexpriment FLIPL et 5,9% recourent aux deux voies.

- 'Perturbation of the the tumor necrosis factor-related apoptosis-inducing ligand cascade in ovarian cancer: Overexpression of FLIPL and deregulation of the functional TRAIL receptors DR4 and DR5'. Horak et al., Clinical Cancer Research, 15 décembre 2005, pages 8585-8591
- APA - 15/12/2005
- Projet FWF n°P17891, 'Evaluierung von Tumorsuppressorgenen am Chromosom 8p'/'Étude des gènes suppresseurs de tumeurs du chromosome 8p'

Article écrit le 2006-02-16 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 78 du 16/02/2006 rédigé par l'Ambassade de France en Autriche. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus