Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-09-09
Actualité médicale

Tags: cytokine -  RANK-L -  agit -  egalement -  comme -  facteur -  risque -  cardiovasculaire - 
La cytokine RANK-L agit également comme facteur de risque cardiovasculaire - Actualité médicale
La cytokine RANK-L agit également comme facteur de risque cardiovasculaire

Ce résultat s'appuie sur une étude épidémiologique publiée par la revue Circulation. Alors que la cytokine RANK-L était connue pour son action dans la résorption osseuse (destruction de la trame osseuse), les chercheurs lui attribue désormais, avec une relative confiance, un rôle dans l'apparition de maladies cardiovasculaires conditionnées par la qualité des vaisseaux sanguins, telles que l'accident vasculaire cérébral ou l'infarctus. Une fois dans le système vasculaire, les protéines RANK-L déstabiliseraient, parfois jusqu'au décollement, les plaques présentes au niveau des parois des vaisseaux sanguins.

Publicité

Durant 15 années, depuis 1990, les chercheurs ont observé un échantillon de 909 sujets issus de la population de la ville de Bruneck au sud du Tyrol dont l'âge était compris, au commencement de l'étude, entre 40 et 79 ans. Grâce à de nouvelles méthodes de mesure, les scientifiques ont pu estimer le degré de présence de la protéine RANK-L dans le sang de chacun de ces sujets, sans pour autant connaître le mode d'apparition de la protéine dans le sang, et constater que son effet était voisin de son action sur les os. De ce fait, la présence dans le sang de la protéine est à présent interprétée comme un indicateur prépondérant de risque de formation de maladies cardiovasculaires basées sur la dégradation des plaques des parois des vaisseaux sanguins. Des données histologiques (i.e. relatives à l'étude des tissus) sont venues renforcer ces travaux, en révélant des concentrations de protéines RANK-L particulièrement élevées, localement, aux endroits de détachement des plaques.

Article écrit le 2007-09-09 par Mathieu Girerd - mathieu.girerd@diplomatie.gouv.fr
Source: BE Autriche numéro 106 (7/09/2007) - Ambassade de France en Autriche / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/50847.htm Accéder à la source

Mots clés: cytokine RANK-L agit egalement comme facteur risque cardiovasculaire


Publicité

En savoir plus

- ao.Univ.Prof. Dr.med.univ. Stefan Kiechl, clinique universitaire de neurologie de l'université médicale d'Innsbruck - Tél : +43 512 9003 23851 - email : Stefan.Kiechl@i-med.ac.at
- ao.Univ.Prof. Dr.med.univ. Johann Willeit, clinique universitaire de neurologie de l'université médicale d'Innsbruck - Tél : +43 512 9003 23851 - email : Johann.Willeit@i-med.ac.at

- APA, 01/08/2007
- "Soluble Receptor Activator of Nuclear Factor- B Ligand and Risk for Cardiovascular Disease", Circulation 09/07/2007, http://circ.ahajournals.org/cgi/content/abstract/116/4/385