Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-09-17
Actualité médicale

Tags: Absence -  point -  controle -  cellules -  prostate - 
Absence d'un point de contrôle dans les cellules de prostate - Actualité médicale
Absence d'un point de contrôle dans les cellules de prostate

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent chez l'homme après le cancer de la peau. Si l'exposition au soleil provoque des cassures de l'ADN qui sont responsables de beaucoup de cancers de la peau, les raisons pour lesquelles le cancer de la prostate se développent demeurent encore méconnues.

Publicité

Des chercheurs de l'Université de Helsinki montrent que l'absence d'un mécanisme clef de protection des cellules de la prostate aux dommages de l'ADN serait responsable du développement du cancer. Pour cela les chercheurs ont utilisé des cultures primaires de cellules d'épithélium de prostates normales provenant de patients. Ils ont irradié ou traité chimiquement ces cellules entraînant des dommages de l'ADN. Ces cellules peuvent devenir tumorales dans la prostate et constituent un bon modèle expérimental pour l'étude du cancer de la prostate.

Les dommages de l'ADN entraînent typiquement une réponse rapide de défense des cellules qui permet de réparer les lésions avant la division cellulaire. Ce mécanisme permet d'éviter que du matériel génétique endommagé soit transmis aux cellules filles. De manière étonnante, les cellules de prostates normales sont incapables de renforcer ce point de contrôle suite à des dommages de l'ADN. Cette incapacité serait due à des niveaux faibles de la protéine Wee1A, qui est responsable de l'inactivation de la kinase dépendante de cycline (cdk2). En l'absence de Wee1A, cdk2 reste active et la cellule se divise.

Les chercheurs ont ensuite confirmé ces résultats sur des fines tranches de cultures de tissus de quelques micromètres d'épaisseur. Les réponses aux dommages de l'ADN étaient très similaires à celles obtenues dans les cellules en culture indiquant que les mécanismes de défenses aux dommages de l'ADN sont défectueux dans les cellules de prostate.

Article écrit le 2007-09-17 par Marie Aronson, attachée scientifique
Source: BE Finlande numéro 11 (14/09/2007) - Ambassade de France en Finlande / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/50958.htm Accéder à la source

Mots clés: Absence point controle cellules prostate


Publicité

En savoir plus

Marikki Laiho Molecular Cancer Biology Program, Biomedicum Helsinki and Haartman Institute, University of Helsinki, P.O. Box 63, FIN-00014, Helsinki, Finland. - Tél. +358 9 191 25540 - email: marikki.laiho@helsinki.fi

Kiviharju-Af Hallstrom et al. (2007) Human prostate epithelium lacks Wee1A-mediated DNA damage-induced checkpoint enforcement. PNAS. 104(17):7211-7216.




: Sur le même thème...