Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-09-18
Actualité médicale

Tags: chauve-souris -  frugivore -  reservoir -  virus -  Marburg - 
Une chauve-souris frugivore réservoir du virus de Marburg - Actualité médicale
Une chauve-souris frugivore réservoir du virus de Marburg

L'identification de la roussette d'Egypte (Roussettus aegyptiacus), une chauve-souris frugivore migratrice, comme réservoir du virus de Marburg, agent infectieux de la même famille, les Filoviridae, que le tristement célèbre virus Ebola, est le fruit d'une collaboration entre des chercheurs de l'IRD et leurs homologues du Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) du Gabon et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) d'Altanta, aux Etats-Unis.

Publicité

Rappelons que ce virus, découvert à la fin des années soixante et d'abord cantonné à l'Afrique de l'Est, a été impliqué dans des épidémies de grande ampleur en 2000, puis 2005, respectivement en République Démocratique du Congo puis en Angola. Tout comme son proche parent, le virus de Marburg déclenche chez les personnes infectées une fièvre hémorragique foudroyante.

C'est en examinant différents spécimens appartenant à une dizaine d'espèces de chauve-souris, capturées lors d'une campagne de piégeage menée entre 2005 et 2006, que les chercheurs sont parvenus à détecter des anticorps dirigés contre le virus de Marburg dans le sérum de l'une d'entre elles, la roussette d'Egypte. Précisons que l'ère de répartition de cette chauve-souris frugivore migratrice comprend toute la partie du continent africain située au sud du tropique du cancer. Parallèlement, la recherche de fragments du génome viral pratiquée sur 283 spécimens de Roussettus aegyptiacus a montré que le foie et la rate de quatre d'entre eux renfermaient des séquences d'ARN appartenant à 3 gènes différents de ce virus. De plus, le sérum de trois de ces quatre spécimens contient également des anticoprs spécifiques du virus de Marburg. Aussi la présence simultanée d'anticorps spécifiques et de fragments d'ARN viral suggère-t-elle fortement que cette espèce de chauve-souris est porteuse du virus sans en développer les symptômes, désignant ainsi la roussette d'Egypte comme le réservoir naturel du virus de Marburg.

Ces résultats devraient permettre de mieux délimiter les zones géographiques potentiellement concernées par la présence du virus de Marburg en l'étendant notamment à l'Afrique de l'Ouest qui constitue une importante région de migration pour cette espèce de chauve-souris. Par ailleurs, l'identification du réservoir naturel de ce virus devrait favoriser le développement de mesures sanitaires et de campagnes de prévention auprès de la population locale, le but étant de réduire le potentiel ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-09-18 par ADIT - Jean-François Desessard - email : jfd@adit.fr
Source: BE France numéro 198 (18/09/2007) - ADIT / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/50988.htm Accéder à la source

Mots clés: chauve-souris frugivore reservoir virus Marburg


Publicité

En savoir plus

IRD/Gabon - Unité de Recherche "Conditions et Territoires d'Emergence des Maladies : dynamiques spatio-temporelles de l'émergence, évolution, diffusion/réduction des maladies, résistance et prémunition des hôtes" - Eric Leroy : email : Eric.Leroy@ird.fr