Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-09-20
Actualité médicale

Tags: genes -  influencent -  succes -  cures -  desaccoutumance -  alcooliques - 
Les gènes influencent le succès des cures de désaccoutumance des alcooliques - Actualité médicale
Les gènes influencent le succès des cures de désaccoutumance des alcooliques

Deux déviations génétiques aident les alcooliques à ne pas retomber. Tel est la conclusion d'une étude menée sur des alcooliques d'Ourense par le psychiatre Gerardo Flórez. Ce dernier appartient à l'Unité d'Alcoolisme du Service Galicien de Santé d'Ourense. A la différence des autres études, celle-ci ne cherche pas à montrer la relation entre la génétique et le risque de souffrir de problème d'alcool, mais à établir le lien entre la génétique et le succès d'une cure de désaccoutumance.

Publicité

Pour sa recherche Flórez a étudié un groupe de cent deux patients en thérapie ambulatoire. Les conditions étaient que ce soit un groupe homogène et que, en plus de leur problème d'alcool, les personnes n'aient pas d'autres pathologies organiques ou psychiques. Cela aurait pu altérer les conclusions de l'étude. Un échantillon de sang a été prélevé sur les participants. Puis, durant six mois, les participants ont suivi une cure de désaccoutumance à l'aide des traitements pharmaceutiques et psychologiques qu'utilise habituellement le service. Après cette période les chercheurs ont procédé à l'évaluation des résultats qui se réfèrent à la cessation de consommation d'alcool. L'étude montre que les patients porteurs de la déviation génétique 141c du récepteur D2 dopaminergique ou de la variable 10 (numéro variable de répétition en tandem ou VNTR) du gène transporteur de sérotonine obtiennent de meilleurs résultats lors de leur cure de désaccoutumance que ceux qui ne possèdent pas ces variantes génétiques.

Gerardo Flórez explique que "durant la phase de désaccoutumance les facteurs sociodémographiques n'offrent statistiquement pas de résultats importants. Dans d'autres études leur importance est visible et l'explication peut être que se sont des études à plus long terme".

Article écrit le 2007-09-20 par Hortense Serré - hserre@usc.es
Source: BE Espagne numéro 65 (19/09/2007) - Ambassade de France en Espagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51052.htm Accéder à la source

Mots clés: genes influencent succes cures desaccoutumance alcooliques


Publicité

En savoir plus

Gerardo Flórez - Unidad de Alcoholismo - Servizo Galego de Saúde - Xoán XXIII, 27-29 - 32005 Ourense - Tel : +34.988.385.596 - fax : +34.988.385.560

lavozdegalicia.es - 27/08/2007




: Sur le même thème...