Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-09-24
Actualité médicale

Tags: loi -  espagnole -  recherche -  voie -  embryons -  hybrides - 
La loi espagnole sur la recherche ouvre la voie aux embryons hybrides - Actualité médicale
La loi espagnole sur la recherche ouvre la voie aux embryons hybrides

Le Royaume-Uni a été le premier pays à autoriser la création d'embryons à partir de matériel génétique provenant à la fois d'animal et d'homme. En Espagne, une nouvelle norme pour permettre ces expérimentations ne sera pas nécessaire. Ni la loi qui régule les techniques de production assistée, ni la loi sur la recherche autorisant la clonation thérapeutique en juillet n'autorisent la création d'embryons hybrides. Mais les rédacteurs de la loi sur la recherche biomédicale ont laissé la porte ouverte pour qu'une expérience de ce type puisse être réalisée.

Publicité

L'article 33 sur l'obtention de cellules d'origine embryonnaire est claire : "Est permise l'utilisation de n'importe quelle technique d'obtention de cellules humaines à des fin thérapeutiques ou pour la recherche... y compris l'activation d'ovocytes à travers le transfert des noyaux".

Par conséquent, s'il y avait en Espagne des groupes de chercheurs qui voudraient fusionner un ovule de vache avec des cellules humaines, ils ne rencontreraient aucune interdiction légale. Ils pourraient poser une demande au Ministère de la Santé pour qu'une commission d'experts donne son feu vert. Cette commission, nommée par le Ministère de la santé est la même que celle qui évalue chaque année un des projets de recherche à partir d'embryons.

Agustin Zapata, Sous-directeur Général de recherche en thérapie cellulaire de l'Institut de santé Carlos III, a affirmé que cette technique résoudrait le problème de la rareté des ovules humains pour la recherche. Selon lui, il faudra attendre les résultats de cette technique au Royaume-Uni pour étudier ensuite le bien-fondé de son utilisation en Espagne.

Au Royaume-Uni, l'objectif est de chercher de nouveaux traitements pour des maladies aujourd'hui incurables comme celles de Parkinson et d'Alzheimer. Les cellules des malades seront introduites dans l'ovule d'un animal duquel on aura enlevé le noyau pour créer des cellules embryonnaires avec les mêmes défauts génétiques qui causent la maladie de Parkinson.

La création de chimères (hybrides d'êtres humains et d'animaux) ne serait pas une question étrange pour cette commission d'experts. Il y a deux ans, ils ont donné leur aval à un projet du Centre de Médecine Régénérative de Barcelone qui prévoyait la fusion de cellules mères humaines avec celles de souris. Anna Veiga et Juan Carlos Izpisua, directeurs du projet, n'ont pas encore réalisé l'expérience mais ils ne l'ont pas non plus abandonné. Comme ils ont obtenu une autorisation légale, ils pourront le ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-09-24 par Laetitia Klotz - service-sst@ambafrance-es.org
Source: BE Espagne numéro 65 (19/09/2007) - Ambassade de France en Espagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51055.htm Accéder à la source

Mots clés: loi espagnole recherche voie embryons hybrides


Publicité

En savoir plus

Agustin Zapata - Instituto de Salud Carlos III - Sinesio Delgado 4-6 - 28029 Madrid - Tel : +34 918 222.000 - http://www.isciii.es/

ABC - 06/09/2007




: Sur le même thème...