Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-09-28
Actualité médicale

Tags: decouvertes -  genetique -  medulloblastomes - 
De nouvelles découvertes sur la génétique des médulloblastomes - Actualité médicale
De nouvelles découvertes sur la génétique des médulloblastomes

Des chercheurs du département de neuropathologie de l'Université de Bonn ont récemment publié une étude dans le magazine Oncogene : dans les médulloblastomes humains (tumeurs du cervelet chez l'enfant), le gène SGNE1/7B2 serait la cible de modifications épigénétiques et d'une inhibition transcriptionnelle.

Publicité

Lors d'une étude par DMH (Differential Methylation Hybridization), réalisée à l'échelle génomique, les scientifiques ont identifié un îlot CpG (région du génome à forte densité en dinucléotides cytosine - phosphate - guanine) en 5ème du gène et mis en évidence que le premier exon du gène codant pour la protéine 7B2 ou SGNE1 (Secretory Granule NeuroEndocrine Protein 1) n'était pas traduit. Ces deux phénomènes sont la preuve d'une hyperméthylation dans les médulloblastomes par rapport à un cervelet foetal.

Un séquençage au bisulfite et une analyse combinée de restriction de bisulfite (COBRA) ont été réalisés afin de confirmer l'état de la méthylation de cet îlot CpG, dans des médulloblastomes primaires et des lignées de cellules tumorales. L'hyperméthylation a été détectée dans 70% des biopsies et 87% des cultures de cellules cancéreuses. L'expression du gène SGNE1 a été étudiée par RT-PCR compétitive semi-quantitative (semi-quantitative competitive Reverse Transcription Polymerase Chain Reaction) et elle s'est avérée significativement inhibée, voire inexistante, dans un médulloblastome primaire et dans toutes les lignées de cellules tumorales, en comparaison avec un cervelet foetal.

Après traitement de lignées de cellules du médulloblastome par l'agent déméthylant 5-aza-2'-déoxycytidine (décitabine), le gène SGNE1 était de nouveau transcrit. Aucune mutation n'a été détectée par SSCP (Polymorphisme de Conformation Simple Brin) dans la région codante de ce gène. La réintroduction du gène dans les cellules de médulloblastome a significativement interrompu la croissance tumorale et réduit la formation de colonies. L'inactivation fréquente de ce gène dans les médulloblastomes, ainsi que son effet inhibiteur sur la prolifération des cellules cancéreuses, prouvent son importance dans le développement de ces tumeurs du cervelet.

Article écrit le 2007-09-28 par Nicolas Tinois, nicolas.tinois@uni-bonn.de
Source: BE Allemagne numéro 354 (27/09/2007) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51178.htm Accéder à la source

Mots clés: decouvertes genetique medulloblastomes


Publicité

En savoir plus

- Dr. Andreas Waha - Clinique universitaire de Bonn, Institut de Neuropathologie, Sigmund-Freud-Straße 25, D53105 Bonn - tél : +49 228 287 11351, fax : +49 228 287 14331 - email : awaha@uni-bonn.de - http://www.meb.uni-bonn.de/neuropath/waha.html
- http://calibre.mworld.com/m/m.w?lp=GetStory&id=271583411

Communiqué de presse de Calibre MacroWorld - 20/09/2007




: Sur le même thème...