Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-04-03
Actualité médicale

Tags: Repousser -  limites -  therapeutiques -  soigner -  continu -  recherche - 
Repousser les limites thérapeutiques: soigner en continu par la recherche - Actualité médicale
Repousser les limites thérapeutiques: soigner en continu par la recherche

03 avril 2007 - Le CUSM ouvre un laboratoire de recherche pluridisciplinaire pour traiter l'amaigrissement lié au cancer.

Publicité

Montréal, le 3 avril 2007 – Plus de 30 pour cent des femmes et 40 pour cent des hommes feront l'objet d'un diagnostic de cancer au Canada au cours de leur vie. Cette maladie cause des effets ravageurs, notamment la perte de poids et la détérioration des capacités fonctionnelles. Désignés globalement sous le terme de cachexie, ces effets ont un impact significatif sur la capacité du patient de supporter les traitements et sur sa survie. D'où l'ouverture aujourd'hui du nouveau Laboratoire de nutrition et performance de l'Université McGill au Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Ce laboratoire innovateur unique en son genre fournira des soins en continu par la recherche, en mettant en œuvre une approche de recherche pluridisciplinaire à l'égard des causes sous-jacentes du syndrome cachectique lié aux maladies évolutives ou chroniques, comme le cancer.

« Dans les prochaines années, compte tenu des nouveaux traitements qui allongeront la durée de vie des patients, nous observerons davantage de sujets souffrant de cachexie », dit le Dr Antonio Vigano, médecin spécialisé en soins palliatifs au CUSM et directeur du Laboratoire de nutrition et performance de l'Université McGill. « Notre objectif est de stopper cette détérioration par une approche associant la prise en charge optimale de la douleur et des symptômes, les évaluations et les interventions nutritionnelles et fonctionnelles, de concert avec les traitements oncologiques. »

« L'allongement de la vie des personnes atteintes de cancer nous pousse à trouver des moyens pour améliorer les capacités fonctionnelles de nos patients et leur qualité de vie », ajoute Robert Kilgour, Ph.D., directeur adjoint du Laboratoire et directeur du département des Sciences de l'exercice à l'Université Concordia.

Le Laboratoire évaluera et traitera les patients qui souffrent d'une perte pondérale, d'une détérioration fonctionnelle, d'un manque d'appétit ou de fatigue, symptômes associés au cancer à un stade ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-04-03 par Seeta Ramdass
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Repousser limites therapeutiques soigner continu recherche


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...