Publicité
Accueil > Actualité médicale > Gériatrie
Mon Compte




Publicité

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-01-22
Actualité médicale

Tags: etude -  CUSM -  etablit -  risque -  accru -  fracture -  osseuse -  personnes -  agees -  medication -  quotidienne -  depression - 
Une nouvelle étude du CUSM établit le risque accru de fracture osseuse chez les personnes âgées sous médication quotidienne pour la dépression - Actualité médicale
Une nouvelle étude du CUSM établit le risque accru de fracture osseuse chez les personnes âgées sous médication quotidienne pour la dépression

22 janvier 2007 - Une nouvelle étude sous la direction de chercheurs du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a établi que les personnes âgées qui prennent quotidiennement des inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine (ISRS) pour la dépression peuvent doubler leur risque de fractures osseuses ostéoporotiques. La recherche est publiée aujourd'hui dans la revue Archives of Internal Medicine. Elle a été menée en collaboration avec des chercheurs de l'Université McMaster, de l'Université Duke et de l'Université de Colombie-Britannique.

Publicité

« La dépression est une maladie courante chez les personnes âgées, qui affecte environ 10 % des patients des soins primaires aux États-Unis », dit le Dr Brent Richards, ancien postdoctorant du CUSM et auteur principal de la nouvelle étude. « Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine (ISRS) constituent le traitement de première intention de la dépression, surtout chez les personnes âgées, car ils sont censés causer moins d'effets secondaires. »

Certaines études, toutefois, ont associé les ISRS à un risque plus élevé de fractures par fragilité osseuse chez les personnes âgées. « Les résultats des études antérieures n'étaient pas clairs parce qu'ils faisaient appel à des données extraites de bases de données administratives et ne contrôlaient pas avec fiabilité les variables telles que les chutes, les comportements reliés au style de vie, les symptômes de dépression et la densité minérale osseuse. Tous ces facteurs peuvent créer de la distorsion dans la corrélation entre l'usage des ISRS et les fractures », dit le Dr David Goltzman, directeur du Centre du métabolisme osseux au CUSM, directeur du Centre de recherche sur le tissu osseux et le parodonte de l'Université McGill, professeur à la Faculté de médecine de l'Université McGill et auteur principal de l'étude.

Pour cette nouvelle recherche, les chercheurs ont évalué plus de 5 000 sujets choisis au hasard dans l'Étude canadienne multicentrique sur l'ostéoporose (CaMos), dont 137 prenaient des inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine de manière quotidienne. « Notre étude, qui a contrôlé les facteurs susceptibles d'affecter la fiabilité des données, indique que l'usage quotidien des ISRS est associé au doublement des fractures osseuses causées par un faible impact, comme une chute de la position debout », dit le Dr Richards, qui est actuellement en poste au King's College de Londres. L'étude a aussi ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-01-22 par Christine Zeindler
Source: Coordonnatrice des communications (Recherche) - Relations publiques et Communications du CUSM Accéder à la source

Mots clés: etude CUSM etablit risque accru fracture osseuse personnes agees medication quotidienne depression


Publicité

En savoir plus

L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR du CUSM) est un centre de recherche hospitalo-universitaire de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l'Université McGill. L'Institut compte plus de 500 chercheurs, près de 1 000 étudiants diplômés et postdoctorants et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique. L'Institut de recherche est à l'avant-garde des connaissances, de l'innovation et de la technologie. La recherche de l'Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées. Pour de plus amples renseignements, consulter l'adresse www.cusm.ca/research.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l’échelle internationale pour l’excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d’enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l’Université McGill : l’Hôpital de Montréal pour enfants, l’Hôpital général de Montréal, l’Hôpital Royal Victoria, l’Hôpital neurologique de Montréal et l’Institut thoracique de Montréal. Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d’assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances. www.cusm.ca