Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2006-09-26
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  CUSM -  constatent -  existence -  medicaments -  aigreurs -  acquis -  collectivite - 
Des chercheurs du CUSM constatent l'existence d'un lien entre les médicaments contre les aigreurs et le C. difficile acquis dans la collectivité - Actualité médicale
Des chercheurs du CUSM constatent l'existence d'un lien entre les médicaments contre les aigreurs et le C. difficile acquis dans la collectivité

26 septembre 2006 - Une nouvelle étude menée par des chercheurs du CUSM vient appuyer la thèse de l'existence d'un lien entre les inhibiteurs de la pompe à protons, tels que les médicaments contre les aigreurs et les infections au Clostridium difficile, à l'extérieur des milieux hospitaliers. Les résultats, publiés aujourd'hui dans le Journal de l'Association médicale canadienne, se sont appuyées sur une base de données de recherche clinique pour confirmer que les inhibiteurs de la pompe à protons constituent un facteur de risque pour l'infection par C. difficile.

Publicité

De nombreuses études menées à travers le monde ont permis de démontrer une augmentation des maladies associées à C. difficile en milieu hospitalier; cependant, cette étude est l'une des rares à suggérer que cette tendance se reproduit également au sein de la collectivité, en général.

Aux dires du Dr Sandra Dial, chercheur du CUSM et principal auteur de la nouvelle étude : " Nos résultats démontrent que les médicaments dont il est acquis qu'ils atténuent les brûlures gastriques, comme les médicaments contre les aigreurs sont associés à un risque accru de maladies associées à C. difficile. En réduisant le niveau d'acidité gastrique, nous croyons que les inhibiteurs de la pompe à protons offrent un environnement plus propice que la bactérie C. difficile peut coloniser ".

Des chercheurs ont également découvert que près de la moitié des patients qui s'étaient vu diagnostiquer le C. difficile au sein de leur collectivité n'avaient pas pris d'antibiotiques, un autre facteur de risque connu. Jusqu'à récemment, on prenait pour acquis que le C. difficile ne touchait pratiquement que des patients qui avaient pris des antibiotiques en milieu hospitalier. D'ajouter le Dr Dial, qui fait également partie des médecins titulaires des services des soins intensifs tant du CUSM que de l'Hôpital général juif (HGJ) et qui est professeur adjoint de médecine à l'Université McGill : " Ces résultats mettent en évidence le fait qu'il se peut que des patients soient infectés au C. difficile sans avoir pris d'antibiotiques, dans des milieux tels que la collectivité, où l'usage de tels antibiotiques peut être moins répandu ".

Les résultats de cette recherche appuient celles d'une étude préalable publiée l'an dernier par le Dr Dial et l'unité de pharmacoépidémiologie de l'Université McGill, dirigée par le professeur Samy Suissa. Aux dires du Dr Dial : " Ces ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2006-09-26 par Ian Popple
Source: Coordonnateur des communications (Recherche) - Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: chercheurs CUSM constatent existence medicaments aigreurs acquis collectivite


Publicité

En savoir plus

L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l'Université McGill. L'Institut compte plus de 500 chercheurs, près de 1 000 étudiants diplômés et postdoctoraux et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique. L'Institut de recherche est à l'avant-garde des connaissances, de l'innovation et de la technologie. La recherche de l'Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées. Pour de plus amples renseignements, consulter l'adresse www.cusm.ca/research.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal. Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances.
www.cusm.ca




: Sur le même thème...