Publicité
Accueil > Actualité médicale > Gériatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2006-08-22
Actualité médicale

Tags: souris -  enjouees -  peuvent -  detenir -  cle -  traitement -  depression - 
Des souris enjouées peuvent détenir la clé d'un nouveau traitement contre la dépression - Actualité médicale
Des souris enjouées peuvent détenir la clé d'un nouveau traitement contre la dépression

22 août 2006 - Une nouvelle espèce de souris 'enjouée' de façon permanente donne l'espoir de pouvoir cibler un nouveau traitement contre la dépression clinique. TREK-1 est un gène qui peut affecter la transmission de la sérotonine dans le cerveau. La sérotonine joue un rôle important au niveau de l'humeur, du sommeil et de la sexualité. L'élevage de souris sans TREK-1, a permis aux chercheurs de créer une espèce résistante à la dépression.

Publicité

Les détails de cette recherche, effectuée avec la collaboration internationale de scientifiques de l'Université de Nice en France, sont publiés dans la revue Nature Neuroscience cette semaine.

"La dépression est une maladie dévastatrice, affectant environ 10 % de gens à un moment donné dans leur vie," explique le Dr. Guy Debonnel, psychiatre au CUSM, professeur au département de psychiatrie de l'Université McGill et principal auteur de la nouvelle recherche. "Les médicaments existants pour cette maladie sont inefficaces pour un tiers des patients affectés, c'est une des raisons pour laquelle le développement d'autres cibles pour trouver un traitement contre la dépression est si importante."

Des souris léthargiques - sans le gèneTREK-1 — ont été créées et élevées en collaboration avec le Dr. Michel Lazdunski, co-auteur de la recherche, dans son laboratoire à l'Université de Nice en France. "Ces souris léthargiques ont ensuite été testées en utilisant des mesures individuelles comportementales, électro-physiologiques et biochimiques connues afin de mesurer la "dépression" chez les animaux," explique le Dr. Debonnel. "Les résultats nous ont vraiment surpris ; nos souris léthargiques ont réagi comme si elles avaient été traitées avec des antidépresseurs pendant au moins trois semaines."

C'est la première fois que les résultats d'une recherche démontrent que, en modifiant génétiquement un organisme, la dépression est éliminée. "La découverte d'un lien entre TREK-1 et la dépression peut ultimement mener au développement d'une nouvelle génération de médicaments antidépresseurs," note le Dr. Debonnel.

Selon Santé Canada et Statistiques Canada, environ 8 % de Canadiens souffriront d'une dépression à un moment donné dans leur vie. Environ 5 % de Canadiens consultent un médecin pour cause de dépression chaque année ; le nombre a presque doublé au cours de la dernière décennie. Les chiffres aux États-Unis sont comparables avec environ 18.8 millions d'Américains adultes (environ 9.5 % de la population) souffrant ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2006-08-22 par Ian Popple
Source: Coordonnateur des communications (Recherche) - Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: souris enjouees peuvent detenir cle traitement depression


Publicité

En savoir plus

L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l'Université McGill. L'Institut compte plus de 500 chercheurs, près de 1 000 étudiants diplômés et postdoctoraux et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique. L'Institut de recherche est à l'avant-garde des connaissances, de l'innovation et de la technologie. La recherche de l'Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées. Pour de plus amples renseignements, consulter l'adresse www.cusm.ca/research.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal. Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances. www.cusm.ca