Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2006-04-20
Actualité médicale

Tags: etude -  feu -  vert -  medicaments -  infertilite - 
Une nouvelle étude donne le feu vert aux médicaments contre l'infertilité - Actualité médicale
Une nouvelle étude donne le feu vert aux médicaments contre l'infertilité

20 avril 2006 - Les inquiétudes au sujet de l'usage du létrozole, médicament d'emploi facile et peu coûteux pour le traitement de l'infertilité, semblent non fondées d'après une étude importante dont l'un des co-auteurs est le Dr Togas Tulandi, directeur — centre de reproduction (santé des femmes) au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et chef du Service de gynéco-obstétrique à l'Hôpital général juif et professeur d'obstétrique et de gynécologie à l'Université McGill.

Publicité

Les conclusions de l'étude, déjà accessibles en avant-première dans une édition en ligne de Fertility and Sterility, indiquent que les nouveau-nés de mères traitées au létrozole présentaient le même taux d'anomalies congénitales que ceux de mères traitées au citrate de clomifène, traitement de première intention et à faible risque contre l'infertilité depuis plus de 40 ans.

" Nous n'avons trouvé aucune différence statistiquement significative dans les taux globaux de malformations congénitales majeures ou mineures ou encore d'anomalies chromosomiques entre les nouveau-nés des deux groupes ", dit le Dr Tulandi. " Nos conclusions indiquent que les inquiétudes au sujet d'une relation entre le létrazole et les anomalies congénitales ne sont pas fondées. Ce résultat est important car il confirme que le létrozole peut fort bien être utilisé comme traitement de l'infertilité sans accroître le risque foetal. "

Cette étude contredit une étude antérieure, à beaucoup plus petite échelle, qui reliait le létrozole à des taux supérieurs de malformations héréditaires. L'étude antérieure avait engendré des préoccupations largement répandues au sujet de l'usage du létrozole, médicament très courant pour le traitement de l'infertilité dans les dernières années.

" L'étude antérieure comportait divers problèmes méthodologiques ", dit le Dr Tulandi. " Notamment, elle comparait l'incidence des anomalies congénitales chez les enfants issus de la conception spontanée à celle des enfants conçus dans le cadre de traitements contre l'infertilité ayant recours au létrozole. C'est comparer des pommes et des oranges, car on observe toujours moins d'anomalies congénitales chez les enfants nés au terme d'une conception spontanée. " L'étude antérieure comparait également un groupe de contrôle et un groupe expérimental appartenant à des groupes d'âges différents.

La nouvelle étude du Dr Tulandi, du Dr Robert Casper du département d'Obstétrique et de Gynécologie de l'Université de Toronto et de leurs co-auteurs, a examiné un total de 911 nouveau-nés ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2006-04-20 par Ian Popple or Seeta Ramdass
Source: Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: etude feu vert medicaments infertilite


Publicité

En savoir plus

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM)
Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal. Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances.

L'Hôpital général juif (HGJ)
Créé en 1934, l'Hôpital général juif - Sir Mortimer B. Davis est un hôpital d'enseignement affilié à l'Université McGill. " Au service de tous ", il fournit des soins aux patients des diverses appartenances religieuses, linguistiques et culturelles de Montréal, de l'ensemble du Québec et de l'extérieur. L'HGJ est l'un des plus importants hôpitaux de soins de courte durée au Québec. Il a acquis une réputation d'excellence dans les spécialités clés de la médecine grâce à l'expansion et à la modernisation continues de ses installations de soins cliniques et d'enseignement ainsi que par la recherche qui s'effectue à l'Institut de recherches médicales Lady Davis. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.jgh.ca.




: Sur le même thème...