Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-10-04
Actualité médicale

Tags: genome -  ver -  causant -  elephantiasis -  devoile - 
Le génome du ver causant l’éléphantiasis dévoilé - Actualité médicale
Le génome du ver causant l’éléphantiasis dévoilé

Des biologistes ont produit une version préliminaire du génome du premier ver rond parasite qui sera un outil important pour la recherche de médicaments et de vaccins contre l’infection débilitante qu’il provoque.

Publicité

Elodie Ghedin et ses collègues ont séquencé la majorité du génome de Brugia malayi, un nématode parasite qui fait peser sur des millions de gens vivant dans les pays tropicaux la menace de provoquer un éléphantiasis, une maladie où le ver bloque le système lymphatique et induit par là le gonflement des tissus et l’épaississement de la peau. Les scientifiques peuvent maintenant comparer ce génome à celui de Caenorhabditis elegans, le ver rond libre qui sert de modèle en biologie, pour identifier les gènes qui interviennent dans le parasitisme. B. malayi a un cycle de vie complexe qui comprend deux hôtes, et comme les génomes de ces derniers sont également connus les chercheurs pourraient arriver à y discerner de nouvelles cibles pour tenter de maîtriser la maladie.

Article écrit le 2007-10-04 par copyright journal Science
Source: copyright journal Science Accéder à la source

Mots clés: genome ver causant elephantiasis devoile


Publicité

En savoir plus

Article n°19 : « Draft Genome of the Filarial Nematode Parasite Brugia malayi » par E. Ghedin de l’University of Pittsburgh School of Medicine à Pittsburgh, PA ; E. Ghedin, S. Wang, D. Spiro, E. Caler, Q. Zhao, J. Crabtree, J.E. Allen, A.L. Delcher, S.V. Angiuoli, T. Creasy, P. Amedeo, B. Haas, N.M. El-Sayed, J.R. Wortman, T. Feldblyum, L. Tallon, M. Schatz, M. Shumway, H. Koo, S.L. Salzberg, S. Schobel, M. Pertea, M. Pop, O. White, Q. Ren, et C. Fraser-Liggett de l’Institute for Genome Research à Rockville, MD ; E. Ghedin, S. Wang, D. Spiro, E. Caler, Q. Zhao, J. Crabtree, J.E. Allen, A.L. Delcher, S.V. Angiuoli, T. Creasy, P. Amedeo, B. Haas, N.M. El- Sayed, J.R. Wortman, T. Feldblyum, L. Tallon, M. Schatz, M. Shumway, H. Koo, S.L. Salzberg, S. Schobel, M. Pertea, M. Pop, O. White, Q. Ren, et C. Fraser-Liggett du The J. Craig Venter Institute in Rockville, MD ; D.B. Guiliano de l’Imperial College London à Londres, Royaume-Uni ; D. Miranda-Saavedra, G.J. Barton, et D. Martin de l’Université de Dundee à Dundee, Royaume-Uni ; C.K.S. Carlow, J.M. Foster, M. Ganatra, S. Kumar, D. Ma, C. Maina, C. Poole, J. Ware, Y. Zhang, B. Slatko, J.P. McCarter, J. Jin, and L. McReynolds de New Englad Biolabs, Inc. à Ipswich, MA ; M.J. Crawford, M.W. Dimmic, D.J. Williams, et M.L. Blaxter de Divergence, Inc. à St. Louis, MO ; J. Daub et W.F. Gregory de l’Université d’Edimbourg à Edimbourg, Royaume-Uni ; C.F. Estes et T.H. Lindblom du Lyon College à Batesville, AR ; N.M. Johnson de The Australian National University à Canberra, Australia ; R. Komuniecki et K. Smith de l’Université de Toledo à Toledo, OH ; I. Korf de l’Université de Californie, Davis à Davis, CA ; S. Laney, W. Li, L. Saunders, et S.A. Williams du Smith College à Northampton, MA ; B. Li, G. Weil, J.P. McCarter, M. Mitreva, et A.D. Wei de la Washington University School of Medicine à St. Louis, MO ; S. Lustigman du New York Blood Center à New York, NY ; T.B. Nutman du National Institute of Allergy and Infectious Diseases, NIH à Bethesda, MD ; J. Parkinson et J.M. Peregrin-Alvarez de l’Hôpital pour Enfants Malades à Toronto, Canada ; A.E. Sluder de Cambria Biosciences à Woburn, MA ; M. Stanke de l’Université de Göttingen à Göttingen, Allemagne ; T.R. Unnasch de l’Université d’Alabama, Birmingham à Birmingham, AL ; A.L. Scott de l’Université Johns Hopkins à Baltimore, MD ; J.E. Allen du Lawrence Livermore National Laboratory à Livermore, CA ; A.L. Delcher, N.M. El-Sayed, M. Schatz, S.L. Salzberg, M. Pertea, et M. Pop de l’Université du Maryland à College Park, MD ; D. Miranda-Saavedra du Cambridge Institute for Medical Research à Cambridge, Royaume-Uni ; J. Daub du The Wellcome Trust Sanger Institute à Cambridge, UK ; C. Fraser-Liggett de l’University of Maryland School of Medicine à Baltimore, MD.




: Sur le même thème...