Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-10-04
Actualité médicale

Tags: Frapper -  plutot -  qu’une -  tumeurs - 
Frapper plutôt deux fois qu’une contre les tumeurs  - Actualité médicale
Frapper plutôt deux fois qu’une contre les tumeurs

Des recherches suggèrent une nouvelle stratégie qui pourrait améliorer l’utilité d’une classe émergente d’anti-cancéreux.

Publicité

Ces « thérapies ciblées » comme on les appelle, agissent en inhibant l’activité de récepteurs tyrosine kinase (RTKs), des protéines de signalisation qui stimulent la prolifération incontrôlée des cellules cancéreuses. Ces thérapies ont montré des résultats prometteurs dans des essais cliniques mais certaines tumeurs dont le glioblastome multiforme, un cancer agressif du cerveau, répondent peu à ces médicaments. En travaillant sur des modèles expérimentaux des tumeurs, Jayne Stommel et ses collègues ont trouvé que plusieurs types de RTKs sont suractivés dans le glioblastome multiforme et que les tumeurs réagissaient mieux lorsqu’elles étaient traitées par une combinaison de ces inhibiteurs de RTKs plutôt qu’un seul. L’efficacité de cette stratégie sur les tumeurs humaines va maintenant pouvoir être testée dans des essais cliniques.

Article écrit le 2007-10-04 par copyright journal Science
Source: copyright journal Science Accéder à la source

Mots clés: Frapper plutot qu’une tumeurs


Publicité

En savoir plus

Article n°20 : « Co-Activation of Receptor Tyrosine Kinases Affects Response to Targeted Therapies » par J.M. Stommel, A.C. Kimmelman, H. Ying, R. Nabioullin, A.H. Ponugoti, R. Wiedemeyer, A.H. Stegh, J.E. Bradner, K.L. Ligon, L. Chin et R.A. DePinho du Belfer Institute à Boston, MA ; J.M. Stommel, A.C. Kimmelman, H. Ying, R. Nabioullin, A.H. Ponugoti, R. Wiedemeyer, A.H. Stegh, J.E. Bradner, K.L. Ligon, L. Chin et R.A. DePinho du Dana-Farber Cancer Institute à Boston, MA ; J.M. Stommel, A.C. Kimmelman, H. Ying, R. Nabioullin, A.H. Ponugoti, R. Wiedemeyer, A.H. Stegh, J.E. Bradner, K.L. Ligon, L. Chin et R.A. DePinho de la Harvard Medical School à Boston, MA ; C. Brennan du Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York, NY.