Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2005-11-30
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  CUSM -  McGill -  identifient -  gene -  maladie -  invalidante -  vitamine -  B12 - 
Des chercheurs du CUSM et de McGill identifient le gène d'une maladie invalidante de la vitamine B12 - Actualité médicale
Des chercheurs du CUSM et de McGill identifient le gène d'une maladie invalidante de la vitamine B12

30 novembre 2005 - Des chercheurs du CUSM et de l'Université McGill ont identifié le gène responsable d'une maladie qui affecte la capacité de l'organisme de traiter la vitamine B12 et peut causer la maladie cardiaque, l'accident vasculaire cérébral et la démence. Les détails de cette recherche financée par les IRSC et la « Marche des dix sous » sont publiés dans le numéro de cette semaine de Nature Genetics. Commencée il y a plus de 20 ans, la recherche permettra aux médecins d'effectuer un diagnostic plus précoce et de dépister les « porteurs » de la maladie, l'acidurie méthylmalonique avec homocystinurie, et elle ouvrira la voie à des traitements nouveaux et meilleurs pour cette maladie invalidante.

Publicité

« La maladie débute parfois à l'adolescence ou à l'âge adulte, mais nous diagnostiquons généralement cette rare incapacité de traiter la vitamine B12 dès les premiers mois de la vie », dit le Dr David Rosenblatt, directeur de la Génétique humaine à l'Université McGill, directeur de la Génétique médicale au département de Médecine du CUSM, chef de la Génétique médicale à l'Hôpital général juif et chercheur principal de l'étude qui vient de paraître. « Les nourrissons peuvent présenter des problèmes respiratoires, alimentaires, visuels et développementaux, alors que les patients plus âgés peuvent développer subitement une maladie neurologique. »

La vitamine B12 est présente dans tous les produits d'origine animale, notamment les produits laitiers, les œufs, la viande, la volaille et le poisson, mais ne se trouve pas dans les plantes. Elle est vitale pour la synthèse des globules rouges et le bon fonctionnement du système nerveux. La vitamine B12 aide également au contrôle des niveaux d'homocystéine dans le corps humain. Ce contrôle est important car une quantité excessive de ce composé peut élever les risques de maladie cardiaque, d'accident vasculaire cérébral et de démence.

Michael, patient type atteint d'acidurie méthylmalonique avec homocystinurie, a aujourd'hui dix-sept ans mais il a été diagnostiqué à l'âge de six mois. Il a dû lutter sans cesse depuis au plan médical contre la maladie. Il est atteint d'un retard de développement, de troubles de la vue et il ne parle pas; il a connu plusieurs crises d'épilepsie à partir de l'âge de trois ans, un accident vasculaire cérébral à sept ans et souffre depuis d'arthrite rhumatoïde et de scoliose. Le diagnostic de Michael, qui a conduit au traitement par voie d'injections quotidiennes de vitamine B12, a été réalisé au laboratoire du Dr Rosenblatt au CUSM, l'un des deux seuls centres au monde à pratiquer ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2005-11-30 par Ian Popple
Source: Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: chercheurs CUSM McGill identifient gene maladie invalidante vitamine B12


Publicité

En savoir plus

À propos de la génétique médicale

Des altérations de nos gènes sont responsables de milliers de maladies héréditaires et influent sur l'apparition de milliers d'autres maladies. Une fois découverts les gènes responsables d'une maladie donnée, le chercheurs sont mieux placés pour diagnostiquer avec précision la maladie, pronostiquer son évolution et créer des traitements plus efficaces comportant moins d'effets secondaires. La génétique médicale peut même servir à évaluer le risque des patients de développer certaines maladies, ce qui leur permet de prendre des médicaments préventifs et de modifier leurs habitudes de vie, l'alimentation et l'environnement par exemple, prévenant ou retardant ainsi potentiellement l'apparition de la pathologie.

La recherche en génétique médicale avance à un rythme incroyable. Cette année seulement, des chercheurs du CUSM ont identifié des gènes responsables du cancer du sein, du cancer du côlon, du cancer du poumon, de la tuberculose, des migraines, du cytomégalovirus (associé à l'herpès, à la varicelle et à la mononucléose) et de maladies rares mais invalidantes comme la rétinite pigmentaire. Les travaux en cours sur l'acidurie méthylmalonique avec homocystinurie sont issus du groupe de Génétique médicale des IRSC, composé de chercheurs du CUSM, de l'Université McGill, de l'Université de Calgary et de collaborateurs de l'Hôpital pour les enfants malades de Toronto.

À propos du Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal.

Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances.

À propos de l'Université McGill

Principale université canadienne à forte intensité de recherche, l'Université McGill s'est forgé une réputation mondiale au titre de ses travaux savants et de ses découvertes scientifiques. Fondée en 1821, McGill compte 21 facultés et écoles professionnelles qui offrent plus de 300 programmes, du baccalauréat au doctorat. L'Université attire des professeurs et des chercheurs renommés du monde entier et des étudiants exceptionnels de plus de 150 pays, ce qui lui donne l'un des corps étudiants les plus dynamiques et les plus diversifiés de toute l'Amérique du Nord. Environ 23 000 étudiants de 1er cycle et 7 000 étudiants de 2e et 3e cycles y sont inscrits. Elle est l'une des deux seules universités canadiennes à faire partie de l'Association américaine des universités. Ses deux campus sont situés à Montréal, au Canada.

À propos de la Marche des dix sous (The March of Dimes)

La Marche des dix sous (The March of Dimes) est un organisme bénévole national de santé, dont la mission consiste à améliorer la santé des bébés en prévenant les anomalies congénitales, les naissances prématurées ainsi que la mortalité infantile. Fondé en 1938, l'organisme finance la mise en œuvre de programmes de recherche, de services communautaires et d'activités éducatives et de défense des droits destinés à sauver la vie de poupons. En 2003, une campagne visant à réduire le nombre de naissances prématurées a été mise sur pied. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Web (en anglais).

À propos des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont le principal organisme fédéral responsable du financement de la recherche en santé au Canada. Ils ont pour mission d'exceller dans la création de nouvelles connaissances sur la santé et leur application dans le monde réel en vue d'améliorer la santé de la population canadienne, d'offrir de meilleurs produits et services de santé et de renforcer le système de santé au Canada. Composés de 13 instituts, les IRSC orientent et appuient près de 10 000 chercheurs et stagiaires de recherche en santé au Canada.




: Sur le même thème...