Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2005-05-24
Actualité médicale

Tags: Risques -  cancer -  chercheurs -  donnent -  feu -  vert -  colorants -  capillaires - 
Risques de cancer : des chercheurs donnent le feu vert aux colorants capillaires - Actualité médicale
Risques de cancer : des chercheurs donnent le feu vert aux colorants capillaires

24 mai 2005 - Une nouvelle étude, publiée dans la revue Journal of the American Medical Association (JAMA), met le point final à un long débat sur les liens entre les colorants capillaires et le cancer. La méta-analyse, qui regroupe les données de 79 études scientifiques, n'a pas révélé d'augmentation du risque de cancer lié à l'utilisation personnelle des colorants capillaires.

Publicité

« Les recherches menées au cours des 30 dernières années n'ont pas été concluantes quant au lien entre les colorants capillaires et le cancer » a déclaré l'un des co-auteurs de l'étude, le Dr Mahyar Etminan, chercheur au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) de Montréal et au Vancouver Coastal Health Research Institute (VCHRI). « Certaines études ont prétendu que les colorants capillaires accroissent le risque de cancer de la vessie et du sein et du cancer hématopoïétique, tandis que d'autres ont indiqué qu'il n'y en a aucun. »

On s'était d'abord inquiété au sujet des colorants permanents — plutôt que temporaires ou semi-permanents — car ils contiennent des agents chimiques décolorants qui sont à l'origine du cancer chez les animaux. La nouvelle recherche, rendue possible grâce à des fonds accordés au Dr Etminan par les IRSC, comportait une revue exhaustive et une méga-analyse de la documentation actuelle et visait à établir le risque relatif de cancer pour les personnes qui ont recours à ces produits. L'étude a été réalisée en collaboration avec le Dr Bahi Takkouche, professeur de médecine préventive à l'Université de Santiago de Compostelle d'Espagne.

Dans l'ensemble l'étude n'a révélé aucun lien entre les colorants capillaires et les cancers précédemment associés à leur usage. « Il est clair que notre découverte rassurera tant les utilisateurs de colorants que les associations médicales qui ont dû composer avec la nécessité de protéger le public et d'éviter de répandre la panique » a déclaré le Dr Etminan.

« En comparant les études, les Drs Etminan et Takkouche ont fait la synthèse des résultats obtenus afin que nous puissions mieux mesurer les risques de cancer associés à l'utilisation de colorants capillaires permanents. Les renseignements contenus dans cette synthèse contribueront à l'amélioration de la santé des Canadiens et de la population mondiale, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-05-24 par Ian Popple
Source: Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: Risques cancer chercheurs donnent feu vert colorants capillaires


Publicité

En savoir plus

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal.

Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances.

Le Vancouver Coastal Health Research Institute (VCHRI) est le centre de recherche du Vancouver Coastal Health Authority, qui regroupe les plus importants centres d'études et d'enseignement des sciences de la santé de la Colombie-Britannique à savoir : les hôpitaux VGH et UBC et le Centre de réhabilitation GF Strong. Le VCHRI travaille en partenariat académique avec l'Université de la Colombie-Britannique et contribue, par ses innovations et ses découvertes, aux soins des patients et à l'amélioration de la santé des collectivités à travers la Colombie-Britannique, au Canada et à l'étranger.

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme de recherche en santé du gouvernement du Canada. Leur objectif est d'exceller selon les normes internationales reconnues d'excellence scientifique, dans la création de nouvelles connaissances et leur application en vue d'améliorer la santé de la population canadienne, d'offrir de meilleurs produits et services de santé et de renforcer le système de santé au Canada. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à près de 10 000 chercheurs et équipes de recherche dans toutes les provinces du Canada.