Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2005-05-17
Actualité médicale

Tags: personnes -  haut -  risque -  cancer -  peau -  exposent -  propre -  faute - 
Les personnes à haut risque de cancer de la peau s'exposent par leur propre faute - Actualité médicale
Les personnes à haut risque de cancer de la peau s'exposent par leur propre faute

17 mai 2005 - Les personnes les plus susceptibles de développer un mélanome le cancer de la peau le plus dangereux – ne se protègent pas davantage que celles qui sont inconscientes de leur vulnérabilité lorsqu'elles prennent du soleil. C'est ce qu'a révélé une étude menée par des chercheurs du CUSM et publiée dans le Journal of Cutaneous Medicine and Surgery.

Publicité

L'étude porte sur le comportement des patients atteints d'un mélanome et vise à évaluer l'efficacité des campagnes de sensibilisation sur les effets du soleil et sur la nécessité de se protéger.

« On considère que les patients qui ont des antécédents familiaux ou personnels ou dont la peau brûle facilement comme étant à haut risque de développer un mélanome et en conséquence ils devraient être particulièrement prudents avec le soleil » de déclarer le Dr Beatrice Wang, dermatologue au CUSM et professeur adjoint au Département de médecine de l'Université McGill. « Les résultats indiquent que les patients qui présentent un risque élevé ne prennent pas plus de précautions que l'ensemble de la cohorte à l'étude. » Les personnes à haut risque ont des comportements similaires en matière d'exposition au soleil, ont recours aux lits de bronzage et ne portent pas plus souvent de crème solaire ou de vêtements protecteurs. Assez étonnamment, le groupe de personnes à haut risque utilise, en moyenne, un écran solaire ayant un indice de protection inférieur (FPS 11 comparativement à FPS 18 dans la population en général).

Les campagnes de sensibilisation aux dangers du soleil renseignent davantage le public mais elles ne contribuent pas à modifier les comportements, ce qui est particulièrement inquiétant quand il s'agit des personnes faisant partie des groupes à risque élevé. « Par ailleurs, les professionnels qui éduquent le public à cesser de fumer, à perdre du poids ou à faire de l'exercice font face à la même problématique » selon le Dr Wang. « Il semble que nous demeurions des adolescents et que nous nous croyions invincibles face aux risques cumulatifs que présentent ces activités. »

Les patients qui venaient de recevoir un diagnostique de mélanome ont modifié leur comportement immédiatement et ont réduit leur exposition au soleil. Une fois diagnostiqués, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-05-17 par Ian Popple
Source: Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: personnes haut risque cancer peau exposent propre faute


Publicité

En savoir plus

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal.

Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances.