Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-02-01
Actualité médicale

Tags: inhibiteur -  COX-2 -  accroit -  risque -  crise -  cardiaque -  personnes -  agees -  sans -  antecedents -  crise -  cardiaque - 
L'inhibiteur de la COX-2 accroit le risque de crise cardiaque chez les personnes âgées sans antécédents de crise cardiaque - Actualité médicale
L'inhibiteur de la COX-2 accroit le risque de crise cardiaque chez les personnes âgées sans antécédents de crise cardiaque

01 février 2005 - Une nouvelle recherche publiée aujourd'hui dans l'édition en ligne des Annals of Internal Medicine vient documenter le risque accru de crise cardiaque relié à l'usage de l'un des inhibiteurs de la COX-2 chez les personnes âgées sans antécédents de crise cardiaque. Ce groupe était auparavant considéré comme à faible risque.

Publicité

Financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et menée par des chercheurs du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) à Montréal, l'étude a examiné la relation entre l'usage de tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et le risque de crise cardiaque chez 113 927 personnes âgées du Québec. L'un seul de ces agents, un inhibiteur de la COX-2 appelé Vioxx, nouvelle catégorie d'AINS, entraîne un risque plus élevé de crise cardiaque.

«On pense généralement que les inhibiteurs de la COX-2 augmentent le risque de crise cardiaque chez les groupes à haut risque, par exemple les sujets qui ont déjà subi une crise cardiaque», dit Linda Lévesque, auteure principale de l'étude et pharmacienne préparant un Ph.D. au département d'Épidémiologie et de Biostatistique de l'Université McGill. Elle a travaillé en collaboration avec le Dr James Brophy, cardiologue coauteur de l'étude, directeur de l'Unité d'évaluation des technologies de la santé au CUSM et professeur agrégé de médecine à l'Université McGill. «Cette étude établit que le risque global de crise cardiaque est de 24 % supérieur chez les utilisateurs du Vioxx qui n'ont jamais subi auparavant de crise cardiaque», dit-elle.

L'étude révèle également que l'usage de l'aspirine peut aider à contrer les effets néfastes du Vioxx. «L'aspirine atténue le risque chez les sujets», confirme Linda Lévesque. «Mais seulement chez les personnes qui prennent le Vioxx à faibles doses.»

L'étude établit en outre que le risque accru de crise cardiaque n'est présent qu'au cours de la période de prise du médicament. «Chez les anciens utilisateurs du Vioxx, le risque observé n'est pas plus élevé», explique Linda Lévesque. «Par contre, il est plus du double chez les personnes qui prennent de fortes doses du médicament, même en association avec de l'aspirine.»

Les inhibiteurs de la COX-2 sont couramment utilisés pour soulager la douleur ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-02-01 par Ian Popple
Source: Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: inhibiteur COX-2 accroit risque crise cardiaque personnes agees sans antecedents crise cardiaque


Publicité

En savoir plus

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal.

Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances.