Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2003-11-27
Actualité médicale

Tags: CHERCHEURS -  INSTITUT -  THORACIQUE -  MONTReAL - 
SELON DES CHERCHEURS DE L'INSTITUT THORACIQUE DE MONTRÉAL : - Actualité médicale
SELON DES CHERCHEURS DE L'INSTITUT THORACIQUE DE MONTRÉAL :

27 novembre 2003 - L'emploi des rayons ultraviolets dans les systèmes de ventilation pourrait réduire les maladies reliées aux immeubles de bureaux.

Publicité

L'emploi des rayons ultraviolets dans les systèmes de ventilation pour tuer les bactéries et moisissures pourrait réduire les maladies des millions de personnes des pays industrialisés qui travaillent dans les bureaux. C'est la conclusion des auteurs d'une étude du Centre universitaire de santé McGill publiée dans le numéro de cette semaine du journal The Lancet.

Quelque 70 pour cent des salariés des pays industrialisés travaillent dans des bureaux climatisés. Ils présentent souvent des symptômes inexpliqués de maladies professionnelles, comme l'irritation des membranes muqueuses des yeux, de la gorge et du nez, ou encore des symptômes respiratoires. Le Dr Dick Menzies, directeur de l'Unité d'épidémiologie respiratoire à l'Institut thoracique de Montréal, et ses collaborateurs ont évalué si l'irradiation germicide aux ultraviolets (UVGI) des bacs d'évaporation et des serpentins de refroidissement dans les systèmes de ventilation des immeubles de bureaux modernes réduirait la contamination microbienne et, par conséquent, les maladies professionnelles des occupants.

Le personnel travaillant dans trois immeubles de bureaux de Montréal a participé à l'étude, soit 771 personnes. L'irradiation UV ne fonctionnait pas pendant 12 semaines, puis on la faisait intervenir quatre semaines, sur un total de trois cycles étalés sur 48 semaines. L'emploi de la technique d'irradiation UV germicide a eu des effets importants sur la réduction des maladies professionnelles signalées. Chez les sujets qui ont présenté des symptômes au cours de certaines semaines de l'étude, mais non toutes, l'irradiation UV a produit les résultats suivants :

une réduction globale de 20 pour cent de tous les symptômes;

une réduction de 40 pour cent des symptômes respiratoires (toux, oppression thoracique, difficultés respiratoires);

une réduction de 30 pour cent des symptômes affectant les muqueuses (irritation ou congestion du nez, des yeux et de la gorge).

Ces avantages étaient supérieurs dans le cas des personnes souffrant d'allergies connues et chez les ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-11-27 par Sheila Moore
Source: Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: CHERCHEURS INSTITUT THORACIQUE MONTReAL


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...