Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2003-02-28
Actualité médicale

Tags: cardiologues -  CUSM -  faut -  maintenant -  depasser -  cholesterol - 
Selon des cardiologues du CUSM, il faut maintenant dépasser le cholestérol - Actualité médicale
Selon des cardiologues du CUSM, il faut maintenant dépasser le cholestérol

28 février 2003 - Il existe une meilleure manière que la mesure du cholestérol pour établir le risque de maladie cardiaque, selon une nouvelle étude réalisée par des cardiologues de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). L'étude montre que le dosage d'une protéine, appelée l'apoprotéine B ou apo B, constitue un test plus précis et plus efficace que la mesure du cholestérol. Les résultats de cette étude seront publiés dans le numéro de mars de la revue internationale The Lancet.

Publicité

« Il est courant en pratique clinique de considérer les taux et les ratios de cholestérol comme des prédicteurs de la maladie cardiovasculaire », dit le Dr Allan Sniderman, cardiologue du CUSM et auteur principal de l'étude. « Mais comme ce test a ses limites, nous avons décidé d'explorer d'autres options. Or l'étude indique que l'apo B est un prédicteur plus puissant d'accidents cardiovasculaires et nous sommes d'avis qu'il est supérieur au seul examen des taux de cholestérol. »

Le Dr Sniderman et ses collègues d'Australie, de Colombie-Britannique, de la Suède et des Pays-Bas ont analysé des données d'études épidémiologiques et d'essais cliniques réalisés sur des milliers de patients cardiaques. Une conclusion est manifeste : si la mesure des taux de cholestérol est un bon point de départ, elle ne suffit pas. « En étudiant les données des patients qui avaient réduit leur taux de cholestérol par des médicaments, nous avons découvert qu'ils avaient toujours des taux élevés d'apo B. Cette constatation donne à penser que ces patients risquent toujours de faire une crise cardiaque. Elle est préoccupante parce que si l'on se fie aux résultats de la mesure du cholestérol, ces patients seraient traités adéquatement », déclare le Dr Sniderman.

« Comme on peut mesurer les apoprotéines avec précision et à peu de frais par des analyses de laboratoire courantes, nous recommandons d'intégrer cette mesure à la pratique clinique. Autre avantage, ce test est beaucoup plus pratique pour les patients parce qu'il n'est pas nécessaire d'être à jeun », conclut le Dr Sniderman.

Les apoprotéines sont des protéines vectrices spécialisées, qui transportent les lipides, c'est-à-dire les graisses, dans le sang. L'essentiel du cholestérol dans le sang se trouve dans des particules de lipoprotéines légères ou LDL (de l'anglais Low Density Lipoproteins). Chaque particule de LDL contient une molécule d'apo ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-02-28 par Christine Zeindler
Source: Relations publiques et Communications, CUSM Accéder à la source

Mots clés: cardiologues CUSM faut maintenant depasser cholesterol


Publicité

En savoir plus