Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2007-10-08
Actualité médicale

Tags: bacteries -  voient -  bleu - 
Des bactéries voient le bleu - Actualité médicale
Des bactéries voient le bleu

Certaines bactéries possèdent des détecteurs de la lumière bleue et ces protéines s’avèrent réguler la virulence des pathogènes du genre Brucella rapportent des chercheurs.

Publicité

Les protéines détectant la lumière bleue chez les plantes et d’autres règnes du vivant contiennent des modules appelés « domaines LOV » qui, en absorbant un photon bleu, subissent une série de changement de leur forme et signalent ainsi au reste de la protéine que la lumière bleue a été détectée. Trevor Swartz et ses collègues montrent maintenant que plusieurs espèces de bactéries dont deux pathogènes et une marine photosynthétique, présentent une histidine kinase activée par la lumière bleue ayant des domaines LOV. Dans l’un des pathogènes, Brucella abortus, la lumière bleue déclenche une augmentation de la kinase, ce qui accroît la virulence du pathogène dans un modèle d’infection de macrophages rapportent les auteurs. Un article Perspective associé discute ces découvertes.

Article écrit le 2007-10-08 par copyright journal Science
Source: copyright journal Science Accéder à la source

Mots clés: bacteries voient bleu


Publicité

En savoir plus

Article n°17 : « Blue-Light-Activated Histidine Kinases: Two-Component Sensors in Bacteria » par T.E. Swartz, M.A. Frederickson et R.A. Bogomolni de l’Université de Californie, Santa Cruz à Santa Cruz, CA ; T-S. Tseng et W.R. Briggs de la Carnegie Institution of Washington à Stanford, CA ; G. Paris, F.A. Goldbaum, D.J. Comerci et R.A. Ugalde du Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas (CONICET) à Buenos Aires, Argentine ; G. Paris de la Fundacion Instituto Leloir à Buenos Aires, Argentine ; G. Rajashekara et G. Splitter de l’Université du Wisconsin à Madison, WI ; J-G. Kim et M.B. Mudgett de l’Université Stanford à Stanford, CA ; D.J. Comerci et R.A. Ugalde de l’Universidad Nacional de San Martín à San Martín, Argentine ; G. Rajashekara de l’Ohio State University à Wooster, OH ; T.E. Swartz de Genentech, Inc à San Francisco, CA.

Article n°4 : « Blue Light as a Bacterial Virulence Factor » par J.T.M. Kennis de la Vrije Universiteit à Amsterdam, Pays-Bas ; S. Crosson de l’Université de Chicago à Chicago, IL.




: Sur le même thème...