Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2000-12-31
Organisation des soins

Tags:
Dépendance aux opiacés - Organisation des soins
Dépendance aux opiacés

L'objectif était d'établir le bilan du suivi actif d’une population de patients traités en ville pour leur dépendance à des substances ou médicaments psycho-actifs. Suivi sur trois ans d'une population de malades dépendants aux opiacés

Publicité

Résumé

Objectif : L'étude prospective, réalisée par le service médical de l'assurance maladie du régime général de Pau de 1996 à 1999, visait à établir le bilan du suivi actif d'une population de patients traités en ville pour leur dépendance à des substances ou médicaments psycho-actifs.

Méthodes : Les patients ont été inclus à la suite d'un premier état des lieux, réalisé en 1996 sur la pharmacodépendance aux substances psycho-actives en Béarn et Soule, ou ont été intégrés au fur et à mesure de signalements ultérieurs, permettant néanmoins une observation minimale d'une année.

Ces malades, tous dépendants aux opiacés, présentaient initialement une errance auprès de plusieurs médecins et plusieurs pharmaciens et se procuraient des médicaments pouvant faire l'objet d'abus de consommation ou d'usage détourné.

Les interventions du service médical ont consisté à fidéliser le patient auprès d'un médecin et d'un pharmacien et à réaliser un contrat de soins en concertation avec les professionnels de santé et le malade lui-même.

Résultats : En juillet 1999, ce suivi au long cours avait concerné 42 patients et aboutissait au constat suivant :

- prise en charge médicale et pharmaceutique régulée s'accompagnant d'une amélioration de l'état sanitaire et social pour 34 d'entre eux ;

- persistance d'un état critique pour 6 autres ;

- arrêt du suivi pour 2 patients perdus de vue ;

- respect du contrat de soins par 8 malades sur 10.

Conclusion : Ce travail souligne le rôle de régulation que l'assurance maladie, par son service médical, peut jouer dans une filière de soins réputée complexe à mettre en oeuvre, en raison notamment de la nature même de l'affection à prendre en charge et du comportement des patients qui en sont les victimes.

Article écrit le 2000-12-31 par Auteurs : Spoerry A, Mezzarobba F, Bonnet P, Degré A
Source: Rev Med Ass Maladie 2000;3:21-27 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...