Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2000-12-31
Organisation des soins

Tags:
Analyse de la consommation médicamenteuse - Organisation des soins
Analyse de la consommation médicamenteuse

L'objectif était de faire percevoir l’apport des séries chronologiques dans l’analyse de la consommation médicamenteuse. Apport des séries chronologiques dans l'analyse de la consommation médicamenteuse

Publicité

Résumé

Objectifs : A partir de l'exemple de consommation d'antibiotiques et de médicaments antiallergiques, le présent article a pour objectif de faire percevoir l'apport des séries chronologiques dans l'analyse de la consommation médicamenteuse.

Méthodes : Par requête informatique utilisant le codage des médicaments, toutes les prescriptions d'antibiotiques et d'antiallergiques présentées à remboursement en 1999 en Auvergne ont été recensées et dénombrées semaine par semaine.

Résultats : En 1999, 363 054 personnes ont reçu une prescription d'antibiotiques et 112 966 personnes une prescription d'antiallergiques. L'analyse combinée des deux types de prescription met certes en évidence des facteurs saisonniers (allergies, épidémie) mais repère également une situation paradoxale (pics concomitants en juin de prescriptions d'antiallergiques et d'antibiotiques).

Conclusions : L'étude de séries chronologiques est particulièrement adaptée à la comparaison avec d'autres données de surveillance. Cette démarche permet d'objectiver la présence de facteurs saisonniers. Par le suivi de séries, on peut apprécier les tendances évolutives et donc envisager de mieux mesurer l'impact de nos actions. Le recoupement avec d'autres sources d'information permet d'appréhender les déterminants de la consommation médicamenteuse constatée.

Article écrit le 2000-12-31 par Auteurs : Lecadet J, Baris B
Source: Rev Med Ass Maladie 2000;3:37-40Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...