Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2000-12-31
Organisation des soins

Tags:
Discectomies dans les lombalgies - Organisation des soins
Discectomies dans les lombalgies

L'objectif était de décrire à travers les séjours hospitaliers pour discectomies effectuées dans le cadre de lombalgies et lomboradiculalgies communes les pratiques chirurgicales de terrain dans une pathologie fréquente et coûteuse. Discectomies dans les lombalgies et lomboradiculalgies communes : typologie des séjours hospitaliers à travers les données du PMSI

Publicité

Résumé

Objectif : L'étude visait à décrire, à travers les séjours hospitaliers pour discectomies effectuées dans le cadre de lombalgies et lomboradiculalgies communes, les pratiques chirurgicales de terrain dans une pathologie fréquente et coûteuse.

Méthodes : Sur ces critères médicaux, les séjours hospitaliers ont été sélectionnés à partir de la base PMSI 1997 des établissements publics et privés de la région Aquitaine. Une analyse des correspondances multiples suivie d'une classification hiérarchique ascendante a été effectuée.

Résultats : 2 945 séjours ont été ainsi identifiés dans 37 établissements. L'âge moyen des patients était de 45,7 ans. 58,4 % étaient des hommes. La durée de séjour médiane était de 5 jours. La décompression était discale dans 72,8% des cas, osseuse dans 26,1% des cas. Seules 1,1 % des interventions comprenaient un geste de stabilisation osseuse. Huit catégories de séjours ont été isolées. Le centre hospitalier universitaire et le secteur privé accueillaient préférentiellement des patients jeunes, souffrant de pathologies lombaires non compliquées (Groupe Homogène de Malades (GHM) n° 302), bénéficiant de gestes de décompression discale, en hospitalisation brève. Les établissements participant au service public hospitalier prenaient en charge des patients âgés, bénéficiant de gestes de décompression osseuse ; leurs durées de séjour étaient de 4 à 5 jours. Les centres hospitaliers se distinguaient par une durée de séjour plus longue. Deux classes correspondaient à des pathologies plus complexes (GHM 301 et 4). Il s'agissait essentiellement de patients âgés, bénéficiant de gestes de décompression osseuse avec des durées de séjour longues.

Conclusion : Les résultats de la classification des séjours se sont révélés conformes à la réalité de terrain. Cette méthode pourrait être utilisée pour suivre les pratiques.

Article écrit le 2000-12-31 par Auteurs : Damon MN, Vital JM, Thielly P
Source: Rev Med Ass Maladie 2000;4:19-27Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...