Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2001-12-31
Organisation des soins

Tags:
Accès à une procédure de revascularisation - Organisation des soins
Accès à une procédure de revascularisation

L'objectif était d’établir en Aquitaine, en 1998, un bilan de l’accès aux différentes procédures de revascularisation dans chacun des secteurs sanitaires hospitaliers et d’étudier les facteurs associés à cet accès. Accès à une procédure de revascularisation chez les patients hospitalisés pour un infarctus aigu du myocarde en Aquitaine.

Publicité

Résumé

Objectifs : Lors de la phase aiguë de l'infarctus du myocarde, la réalisation d'une thrombolyse intraveineuse ou d'une angioplastie coronaire améliore le pronostic fonctionnel du patient et diminue le risque de mortalité. Les objectifs de cette étude étaient d'établir en Aquitaine, en 1998, un bilan de l'accès aux différentes procédures de revascularisation dans chacun des secteurs sanitaires hospitaliers et d'étudier les facteurs associés à cet accès.

Méthodes : L'étude descriptive rétrospective a concerné des patients hospitalisés pour un infarctus aigu du myocarde dans les services de médecine cardiologique publics ou privés. Les informations relevées sur les dossiers médicaux ont porté sur les caractéristiques des patients, leurs conditions de prise en charge et les actes de revascularisation effectués. Une analyse multivariée par régression logistique a permis de déterminer les facteurs associés à l'accès aux procédures de revascularisation.

Résultats : 2 695 patients ont été retenus. Le délai d'admission était inférieur ou égal à six heures pour 43 % des patients. Le taux d'accès aux procédures de revascularisation pendant la phase aiguë était de 31,4 % : 3,4 % des patients avaient bénéficié d'une thrombolyse préhospitalière, 18,4 % d'une thrombolyse hospitalière et 9,6 % d'une angioplastie. Les facteurs associés à un faible accès aux procédures étaient : un délai d'admission supérieur à six heures (OR = 0,12 ; IC95 % = [0,09-0,14]), un âge supérieur à 75 ans (OR = 0,21 ; IC95 % = [0,16-0,27]), l'existence d'un antécédent d'infarctus du myocarde (OR = 0,59 ; IC95 % = [0,44- 0,81]) ou d'angor (OR = 0,66 ; IC95 % = [0,49-0,88]), le sexe féminin (OR = 0,70 ; IC95 % = [0,44-0,90]) et le secteur sanitaire de prise en charge.

Conclusion : Les indicateurs concernant l'accès aux procédures de revascularisation pendant la phase aiguë de l'infarctus du myocarde doivent être améliorés : les ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2001-12-31 par Auteurs : Fernandez L, Aminot I, Dupuy E, Degré A
Source: Rev Med Ass Maladie 2001;32,3:219-226Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...