Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2001-12-31
Organisation des soins

Tags:
Méningite à méningocoque - Organisation des soins
Méningite à méningocoque

L'objectif était de proposer une évaluation de la chimioprophylaxie mise en oeuvre à l’occasion de déclaration de cas de méningite à méningocoque. Méningite à méningocoque : évaluer l'application de la chimioprophylaxie.

Publicité

Résumé

Objectif : Cette étude propose une évaluation de la chimioprophylaxie mise en oeuvre à l'occasion de déclaration de cas de méningite à méningocoque.

Méthode : L'historique des cas est réalisé à partir des données de déclaration reçues à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales du Puy-de- Dôme en 1999 et 2000. Il prend en compte la date de l'épisode et le nombre de sujets contacts. Ces informations sont comparées aux données de consommation de rifampicine obtenues à partir du codage du médicament enregistré dans le système informationnel de l'Assurance maladie.

Résultats : Parmi les sujets traités par rifampicine, on identifie les traitements pouvant relever d'une chimioprophylaxie. A partir de cet effectif observé un effectif théorique de consommants est proposé par application de coefficients correcteurs. Il détermine un seuil haut de consommants. Ces deux indicateurs permettent de quantifier les écarts entre la préconisation et l'application des mesures de chimioprophylaxie. Un indicateur d'efficience de la chimioprophylaxie est proposé par l'analyse de la précocité de la mise en oeuvre du traitement.

Conclusion : Le codage du médicament permet aujourd'hui de disposer d'indicateurs permettant une approche quantifiée de l'application des mesures de chimioprophylaxie.

Article écrit le 2001-12-31 par Auteurs : Lecadet J, Mora M, Baris B
Source: Rev Med Ass Maladie 2001;32,3:253-256Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...