Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2002-12-31
Organisation des soins

Tags:
Politique active du médecin-conseil - Organisation des soins
Politique active du médecin-conseil

L'objectif était de vérifier si le médecin-conseil de l’assurance maladie est capable d’influencer favorablement le degré et la date de la reprise du travail après une intervention chirurgicale pour cause de hernie discale. Influence d'une politique active du médecin-conseil sur la réintégration professionnelle. Incapacité de travail après cure chirurgicale pour hernie discale lombaire.

Publicité

Résumé

Objectifs : L'objectif de la présente étude était de vérifier si le médecin-conseil de l'assurance maladie est capable d'influencer favorablement le degré et la date de la reprise du travail après une intervention chirurgicale pour cause de hernie discale.

Méthode : Etude prospective avec participation de 60 médecins-conseils, qui ont été divisés au hasard en deux groupes : un groupe de contrôle et un groupe d'intervention. Le groupe d'intervention a été chargé de baser l'évaluation de l'incapacité de travail sur plusieurs directives spécifiques avec une politique active, afin de réduire au maximum la durée de l'inactivité. Le but à poursuivre était la reprise rapide et efficace du travail. Les moyens utilisés ne sont pas d'une nature de contrôle répressif, mais englobent avant tout une attitude motivante, d'accompagnement et thérapeutique concernant l'incapacité de travail en concordance avec la littérature scientifique et avec utilisation optimale des possibilités légales.

Résultats : L'utilisation du schéma d'intervention a résulté en une réduction de l'incapacité de travail de longue durée jusqu'à 10,1 % dans le groupe activement accompagné par le médecin-conseil, en comparaison avec les 18,1 % enregistrés dans le groupe de contrôle. Les principaux points de divergence (p < 0,001) dans l'évaluation de l'incapacité par les deux groupes concernent la communication d'informations au patient quant à l'incapacité de travail escomptée et sur les règles légales, un retour progressif au travail, des recommandations pour une mobilisation précoce et enfin la concertation et le contact entre le médecin-conseil et le médecin traitant.

Conclusion : Une politique active des médecins-conseils est un élément essentiel de la revalidation des patients après une intervention pour cause de hernie discale de la colonne vertébrale.

Article écrit le 2002-12-31 par Auteurs : Donceel P, Du Bois M
Source: Rev Med Ass Maladie 2002;33,1:5-14Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...