Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-12-31
Organisation des soins

Tags:
Options alternatives à la transfusion homologue - Organisation des soins
Options alternatives à la transfusion homologue

L'objectif était de décrire l’utilisation, dans les établissements de santé français pratiquant la chirurgie, des alternatives à la transfusion homologue en chirurgie. Options alternatives à la transfusion homologue : résultats français de l'International Study of Perioperative Transfusion.

Publicité

Résumé

Objectifs : Décrire l'utilisation, dans les établissements de santé français pratiquant la chirurgie, des alternatives à la transfusion homologue en chirurgie : transfusion autologue programmée, hémodilution normovolémique pré-opératoire, récupération sanguine péri-opératoire, aprotinine, desmopressine, acide tranexamique et érythropoiétine.

Méthodes : Enquête transversale, menée entre mars et juillet 1997 dans le cadre de l'International Study of Perioperative Transfusion. Questionnaires courts envoyés à l'infirmière générale et au pharmacien-chef d'établissements de santé tirés au sort parmi ceux pratiquant la chirurgie. L'utilisation des options alternatives à la transfusion homologue a été décrite puis analysée en fonction du nombre de lits de chirurgie, du statut, de la localisation régionale et des spécialités chirurgicales. Une régression logistique a permis de caractériser les utilisateurs et non utilisateurs.

Résultats : Sur 245 établissements de santé tirés au sort, 91 % ont participé : 19 centres hospitalo-universitaires, 96 établissements de santé publics (hors centres hospitalo- universitaires) ou privés participant au service public hospitalier et 109 privés. Les options alternatives les plus utilisées étaient la transfusion autologue programmée (81 %), l'hémodilution (52 %) et la récupération sanguine (51 %). La chirurgie cardiaque était la spécialité chirurgicale la plus consommatrice de médicaments. La comparaison entre les utilisateurs et les non-utilisateurs a montré que les utilisateurs étaient principalement les centres hospitalo-universitaires, les plus grands établissements de santé et ceux faisant de la chirurgie cardiaque et vasculaire.

Conclusions : Cette étude a révélé une hétérogénéité des pratiques alternatives à la transfusion homologue en France. Les mêmes enquêtes conduites parallèlement dans les autres pays participant à l'International Study of Perioperative Transfusion ont montré des pratiques variables d'un pays à un autre.

Article écrit le 2002-12-31 par Auteurs : Huët C, Salmi LR, Noël L, pour l'International Study of Perioperative Transfusion group (
Source: Rev Med Ass Maladie 2002;33,2:107-117Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...