Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2002-02-28
Actualité médicale

Tags: Modeliser -  biodiversite -  forêts tropicales - 
Modéliser la biodiversité des forêts tropicales pour mieux les préserver - Actualité médicale
Modéliser la biodiversité des forêts tropicales pour mieux les préserver

Afin de protéger au mieux de vastes étendues de forêt tropicale, il convient de disposer d'estimations à l'échelle d'une province ou d'un pays. Il est ainsi fondamental de mieux comprendre comment la composition spécifique de la forêt change avec la distance. Mais comment prédire ces variations ? C'est la question qu'aborde l'équipe conduite par Richard Condit(1), avec la participation de Jérôme Chave du Laboratoire d'Écologie Terrestre à Toulouse (CNRS)(2) et qui fait l'objet d'une publication dans Science le 25 janvier 2002.

Publicité

Cette étude a été effectuée avec la participation de chercheurs de six laboratoires américains, un laboratoire péruvien, un laboratoire équatorien et un laboratoire français.

Alors que la destruction des forêts tropicales continue à un rythme supérieur à 1 % par an, l'urgence de préserver ces fantastiques réservoirs de biodiversité est, plus que jamais, d'actualité. Les forêts néotropicales (Amérique centrale et Amérique du Sud) abritent plus de 70 000 espèces de plantes à elles seules. Depuis près de cinquante ans, des missions ont localisé les zones de forte diversité locale (aussi appelée alpha-diversité).

Ces études ont montré que certaines forêts sont extraordinairement diverses, les records étant observés en Équateur(3) et au centre du Brésil(4), avec environ 300 espèces différentes d'arbres dans un hectare. Cependant, cette information n'est disponible que dans une centaine de stations de recherche étudiées en Amérique tropicale. Afin d'établir des recommandations pour protéger cette diversité, il convient de disposer d'estimations à l'échelle d'une province ou d'un pays. Dans ce contexte, il est fondamental de mieux comprendre comment la composition spécifique d'une forêt change avec la distance, c'est ce que les écologues appellent la béta-diversité. Richard Condit et son équipe publient les résultats d'une première étude de la béta-diversité pour les espèces d'arbres dans les forêts néotropicales. Elle est fondée sur une analyse détaillée d'inventaires floristiques effectués dans trois pays : Panama (Amérique Centrale), Équateur et Pérou (Amazonie). Au total, plus de 50 000 individus ont été identifiés sur soixante parcelles de un hectare ou plus, représentant environ 2 300 espèces d'arbres. Dans chacun des trois pays, la similarité entre parcelles (la chance que deux arbres pris au hasard dans deux parcelles distinctes soient de la même espèce) a été comparée à la distance entre ces parcelles. Une situation contrastée apparaît entre la forêt de Panama et ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2002-02-28 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Modeliser biodiversite forêts tropicales


Publicité

En savoir plus